IranNucléaireL'Iran répète son refus de discuter de l'enrichissement d'uranium

L’Iran répète son refus de discuter de l’enrichissement d’uranium

-

Romandie.com, Téhéran, 8 avril – L’Iran refuse de discuter de son « droit légitime » à l’enrichissement d’uranium, a déclaré dimanche le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini.

« Nous ne discuterons pas des droits légitimes de l’Iran », a déclaré M. Hosseini, interrogé lors de son point de presse hebdomadaire à propos d’une possible suspension de l’enrichissement d’uranium, comme l’exige le Conseil de sécurité de l’ONU.

« Nous pouvons négocier à propos des inquiétudes des différentes parties et du non-détournement du programme nucléaire iranien », a encore dit le porte-parole.

« Nous ne faisons rien qui soit contraire au Traité de non-prolifération (TNP) et il n’y a aucune raison (…) pour suspendre » le programme d’enrichissement d’uranium, a-t-il ajouté.

« Pour poursuivre les négociations (avec les cinq membres du Conseil de sécurité + l’Allemagne, ndlr), il faut qu’on voit une volonté ferme de leur part pour reconnaître le droit absolu » de l’Iran à posséder un programme nucléaire pacifique, a-t-il dit.

Cette déclaration intervient à la veille de l’annonce par le président Mahmoud Ahmadinejad d’une « bonne nouvelle » sur le programme atomique iranien, qui devrait marquer un nouveau défi à la communauté internationale.

Selon la presse, la « bonne nouvelle » concernerait l’installation de nouvelles cascades de centrifugeuses sur le site d’enrichissement de Natanz (centre) et le passage au stade industriel d’enrichissment.

Mi-février, l’Iran a annoncé à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) y avoir installé deux premières cascades de 164 centrifugeuses chacune, et en achever l’installation de deux autres. Mais sans les mettre en route pour autant.

L’objectif déclaré de Téhéran est de se doter, dans un premier temps, d’un « module » de 18 cascades reliées entre elles, soit environ 3.000 centrifugeuses.

Un tel module permet théoriquement d’obtenir dans un délai de six à douze mois suffisamment d’uranium hautement enrichi (à 90%) pour une bombe atomique.

A terme, l’Iran vise une capacité industrielle d’environ 50.000 centrifugeuses, mais assure qu’elles seront utilisées uniquement pour produire de l’uranium faiblement enrichi, à un niveau ne dépassant pas 5%, afin d’alimenter en combustible ses futures centrales nucléaires.

En avril 2006, l’Iran avait annoncé avoir réussi à enrichir de l’uranium à 3,5%, cette nouvelle aggravant considérablement la crise avec les Occidentaux.

Le Conseil de sécurité a exigé depuis dans trois résolutions (1696, 1737 et 1747) que Téhéran suspende toutes ses activités d’enrichissement, sans succès. (AFP)

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous