IranNucléaireL'ex-négociateur du nucléaire iranien va être libéré sous caution

L’ex-négociateur du nucléaire iranien va être libéré sous caution

-

AFP, Téhéran, 9 mai – L’ex-négociateur du nucléaire iranien, Hossein Moussavian, soupçonné d’espionnage, va être libéré sous caution, a indiqué mercredi à l’AFP un responsable du pouvoir judiciaire, sous couvert de l’anonymat.

« Le processus de règlement de la caution est en cours », a dit ce responsable, en se refusant à en préciser le montant.

M. Moussavian, qui a joué un rôle important durant les négociations nucléaires entre l’Iran et les trois grands pays européens (Grande-Bretagne, France, Allemagne) jusqu’en 2005, a été arrêté le 30 avril.
Une source a indiqué dimanche à l’agence semi-officielle Fars qu’il était accusé d’espionnage sur le programme atomique.

La télévision d’Etat a rapporté dans la nuit de mardi à mercredi que le pouvoir judiciaire avait décidé que « son arrestation temporaire était changée en libération sous caution, et qu’il serait libéré aussitôt qu’il aurait payé ».

Le chef du pouvoir judiciaire Gholam Hossein Mohseni Ejeie avait estimé mardi que M. Moussavian pourrait bénéficier d’une libération sous caution, tout en se refusant à détailler les charges retenues contre lui, et en parlant seulement d’une affaire liée à la « sécurité ».

Deux autres personnes, non identifiées, ont été convoquées lundi pour un interrogatoire lié à l’affaire, « et l’enquête à leur sujet se poursuit », avait ajouté M. Mohseni Ejeie.

L’équipe de négociateurs dont faisait partie M. Moussavian avait signé avec les Européens un accord suspendant les activités d’enrichissement de l’uranium.

Elle a été évincée après l’élection en juin 2005 du conservateur Mahmoud Ahmadinejad à la présidence, et M. Moussavian avait critiqué la position intransigeante de la nouvelle équipe, en défendant notamment en décembre 2006 une politique de « souplesse, de prudence, de patience ».

M. Mohseni Ejeie est considéré comme un proche de l’ex-président Akbar Hachémi Rafsandjani, un conservateur pragmatique.

Des diplomates occidentaux en poste dans la capitale iranienne ont indiqué à l’AFP, sous couvert de l’anonymat, que l’arrestation de M. Moussavian était liée, selon eux, à des luttes politiques internes entre différentes factions conservatrices.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous