IranNucléaireIran: les propos de Kouchner provoquent une polémique

Iran: les propos de Kouchner provoquent une polémique

-

The Associated Press, 17 septembre – Les propos de Bernard Kouchner envisageant « le pire » dans la crise nucléaire iranienne ont provoqué lundi une polémique en France et dans le monde, obligeant le Premier ministre François Fillon à corriger les déclarations du ministre des Affaires étrangères.

« Tout doit être fait pour éviter la guerre. Le rôle de la France, c’est de conduire vers une solution pacifique », a déclaré M. Fillon à Angoulême, où il visitait le 1er Régiment d’infanterie de Marine (RIMA). « Une confrontation avec l’Iran, c’est la dernière extrémité que n’importe quel responsable politique peut souhaiter. »

Le Premier ministre a cependant convenu qu’une « très grande tension » règne actuellement avec Téhéran en raison de la poursuite par les Iraniens de leur programme d’enrichissement de l’uranium.

Dans cette situation, la France est favorable à des « sanctions les plus sévères possibles à l’égard du gouvernement iranien s’il perdure dans son projet ». « Je crois que les sanctions n’ont pas encore été jusqu’au bout de ce qu’il est possible de faire », a souligné M. Fillon.

« Il faut se préparer au pire », à savoir « la guerre », a déclaré dimanche soir Bernard Kouchner lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Le ministre des Affaires étrangères a toutefois ajouté que cette issue « n’est pas pour demain ».

Ces propos peu diplomatiques ont semé le trouble en France et à l’étranger. « Il y a des règles sur la façon d’utiliser la force », a rappelé le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique Mohammed El-Baradeï. « Nous devons rester calmes. Nous ne devons pas dramatiser cette question. »

En France, la gauche a demandé des explications à Nicolas Sarkozy. Le Premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande a réclamé un « vrai débat au Parlement » sur l’Iran. « La déclaration de Bernard Kouchner ne peut pas rester sans précision et sans prolongement », a-t-il estimé.

Le propos du locataire du Quai d’Orsay « témoigne d’une désinvolture dangereuse », s’est indigné Jean-Pierre Chevènement. « La France n’a rien à gagner à épouser docilement les vues les plus agressives de la politique étrangère américaine », a jugé le président d’honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC).

Dans un communiqué, le Parti communiste français a condamné « une confirmation dangereuse de la politique atlantiste de Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner ».

Quoi qu’il en soit, les déclarations du ministre des Affaires étrangères traduisent le durcissement de ton de la France à l’égard de l’Iran depuis quelques semaines.

Dans son discours le 27 août à la conférence des ambassadeurs, Nicolas Sarkozy a évoqué la possibilité de « sanctions croissantes » si Téhéran ne se conforme pas aux résolutions de l’ONU. « Cette démarche est la seule qui puisse nous permettre d’échapper à une alternative catastrophique: la bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran », avait alors estimé le président français.

Paris envisage des sanctions économiques au niveau européen contre Téhéran en dehors du cadre de l’ONU, a confirmé dimanche soir M. Kouchner.

Cette nouvelle attitude française rejoint celle des Etats-Unis, qui n’excluent pas l’éventualité d’un recours à la force contre l’Iran si Téhéran continue de défier le Conseil de sécurité de l’ONU. Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a toutefois déclaré dimanche que l’administration Bush privilégiait « l’approche diplomatique et économique ». Une réunion des six pays (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine, Russie, Allemagne) impliqués dans les discussions sur le dossier nucléaire iranien est programmée vendredi à Washington. AP

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous