IranNucléaireL'Iran riposte aux propos de Bernard Kouchner

L’Iran riposte aux propos de Bernard Kouchner

-

Reuters, Téhéran, 20 septembre – Par Edmund Blair – L’Iran ne reculera devant aucun moyen pour se défendre en cas d’agression et n’hésitera pas à riposter à toute attaque israélienne, avertit Téhéran, relançant le débat suscité par les propos du chef de la diplomatie française.

Après avoir évoqué ouvertement dimanche l’hypothèse d’une guerre avec l’Iran, Bernard Kouchner avait pourtant nuancé ses propos mardi. Il se dit prêt aujourd’hui à se rendre à Téhéran et plaide pour la poursuite des négociations sur le programme nucléaire iranien, à l’origine de la crise.

« Pour notre part, nous avons mis au point un plan afin que, en cas de folie de ce régime, les bombardiers iraniens puissent riposter en attaquant le territoire d’Israël », a déclaré Mohammad Alavi, numéro deux de l’Armée de l’air iranienne, cité par l’agence de presse officieuse Fars.

La Maison blanche a réagi promptement à ces propos, les jugeant « peu constructifs et presque provocants », et a assuré qu' »Israël ne cherche pas une guerre avec ses voisins ».

Un certain nombre d’analystes n’excluent pourtant pas qu’Israël cherche à frapper préventivement les installations nucléaires iraniennes, que l’Etat juif et les puissances occidentales soupçonnent d’être à vocation militaire, ce que Téhéran nie.

Prié un peu plus tôt de dire si Téhéran pourrait bloquer le détroit d’Ormuz, voie d’acheminement stratégique du pétrole mondial, Gholanhossein Elham, porte-parole du gouvernement iranien, a jugé « bizarre » que quiconque ait pu penser à cette « option stupide ».

Mais, a-t-il ajouté sans plus de précisions, « nous utiliserons tous nos moyens pour nous défendre parce que l’intégrité territoriale est une question capitale pour tout pays ».

Téhéran avait, par le passé, menacé de s’en prendre aux intérêts américains dans la région en cas de frappes de Washington.

« UNE CHANCE SUPPLÉMENTAIRE »

Dans un entretien publié par Le Parisien, l’ambassadeur d’Iran en France Ali Ahani prévient qu’une attaque américaine contre l’Iran aurait des conséquences « vastes, terribles et imprévues ».

« Des pays comme la France peuvent conseiller aux Américains de renoncer à cette voie qui serait catastrophique pour le monde », ajoute l’ambassadeur, qui dit avoir trouvé « bizarres » les propos « martiaux » de Bernard Kouchner.

Dans un entretien publié jeudi par le Figaro, le ministre français des Affaires étrangères, qui avait déjà nié mardi dans le monde être un va-t-en guerre », répète avoir été mal compris.

« On doit absolument laisser une chance supplémentaire pour qu’un accord puisse être trouvé entre l’Occident et l’Iran, sur la base d’une suspension du programme d’enrichissement d’uranium », déclare Kouchner.

Prié de dire s’il est prêt à se rendre lui-même à Téhéran, s’il y est invité, le ministre répond par l’affirmative.

« Nous ne sommes pas hostiles au dialogue avec les Iraniens, au contraire. Nous l’avons toujours maintenu. J’ai moi-même reçu à Paris Ali Larijani », président du Conseil de sécurité iranien, dit-il.

Lundi, le Premier ministre François Fillon avait fait état d’une situation de très grande tension avec l’Iran, soulignant que Paris entendait épuiser tous les moyens diplomatiques pour « éviter la guerre ».

En visite à Jérusalem, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice s’est, elle aussi, efforcée d’apaiser les tensions en rappelant que la voie diplomatique restait la priorité de Washington.

« Nous ne sommes pas dans le registre habituel avec l’Iran, mais notre conviction est que la voie diplomatique peut marcher.

Elle doit comporter un moyen pour l’Iran d’aller vers un règlement pacifique de cette question, mais elle doit être mordante », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse donnée en compagnie de son homologue israélienne Tzipi Livni.

Washington accueille vendredi une réunion de représentants de cinq membres permanents du Conseil de sécurité et de l’Allemagne pour évoquer un troisième train de sanctions condamnant la poursuite du programme iranien d’enrichissement d’uranium. La Russie a réitéré mercredi son hostilité au projet.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous