Intelligence ReportsTerrorismeGeorge Bush met en cause la Syrie et l'Iran...

George Bush met en cause la Syrie et l’Iran dans la mort d’Antoine Ghanem au Liban

-

Lemonde.fr, 20 septembre – Les condamnations ne se sont pas fait attendre, après l’attentat à la voiture piégée dans lequel ont péri le député chrétien anti-syrien Antoine Ghanem et au moins cinq autres personnes, selon l’AFP (sept selon Reuters), mercredi 19 septembre, dans la banlieue chrétienne de Beyrouth, au Liban.

Dernier à réagir, dans la nuit de mercredi à jeudi, le président américain George Bush a désigné nommément la Syrie et l’Iran comme responsables. « Le lâche attentat d’aujourd’hui intervient quelques jours avant la réunion du Parlement en vue de l’élection d’un nouveau président. Les Etats-Unis s’opposent à toute tentative d’intimidation du peuple libanais alors qu’il s’efforce d’exercer sans ingérence étrangère son droit démocratique à la désignation d’un président », déclare-t-il dans un communiqué. « Nous continuerons à nous tenir aux côtés du peuple libanais dans sa résistance aux tentatives des régimes syrien et iranien ainsi que de leurs alliés visant à déstabiliser le Liban et à nuire à sa souveraineté », a précisé George Bush.

Quelques heures plus tôt, la secrétaire d’Etat américaine Condoleeza Rice avait aussi condamné l’attentat mais sans toutefois citer la Syrie. Cette dernière a également condamné « fermement » cette attaque, dénonçant un « acte criminel » visant ses efforts en faveur de « l’unité » au Liban, et rappelant son attachement « à la sécurité, à la stabilité et à l’unité » du pays du Cèdre.

UN « MOMENT CRITIQUE » POUR LE LIBAN

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon s’est dit « choqué » par l’assassinat d’Antoine Ghanem et de cinq civils, et a condamné « dans les termes les plus fermes cette attaque terroriste ». Lui aussi a dénoncé une tentative de destabilisation du Liban, exhortant tous les Libanais à « faire preuve de calme et de la plus grande retenue à ce moment critique, et à permettre à la justice de suivre son cours ». Le parlement libanais doit en effet se réunir, le 25 septembre, pour tenter de désigner un successeur au président Emile Lahoud.

La Commissaire européenne aux relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, s’est dite « profondément choquée », qualifiant l’attentat d’acte méprisable que la Commission condamne « dans les termes les plus fermes ». Le président français Nicolas Sarkozy a réaffirmé « avec force (son) attachement à la stabilité, à la souveraineté, à l’indépendance et à l’intégrité du Liban ». Le ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner, qui a tenu à rappeler que M. Ghanem était aussi citoyen français, a appelé à ce que « les coupables » soient « retrouvés et punis ». Le Canada, la Grèce et l’Italie ont aussi condamné l’attentat.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous