IranNucléairePoutine médiateur ?

Poutine médiateur ?

-

Le Monde, 18 octobre – Avec bien des réticences et à l’issue d’interminables palabres, la Russie avait jusqu’à maintenant voté au Conseil de sécurité de l’ONU les résolutions exigeant des Iraniens qu’ils suspendent l’enrichissement de l’uranium. Elle avait même accepté des sanctions – bénignes, il est vrai – pour pousser l’Iran à interrompre un processus indispensable à la fabrication d’une arme nucléaire. Le voyage de Vladimir Poutine à Téhéran, mardi 16 octobre, annonce-t-il un changement de cap ?

Recevant Nicolas Sarkozy, la semaine dernière à Moscou, le président russe a en effet affirmé ne pas posséder « d’informations selon lesquelles l’Iran aspirerait à fabriquer des armes nucléaires ». Jusqu’à maintenant, la politique de la communauté internationale était fondée sur la conviction inverse. A Téhéran, M. Poutine a insisté sur le droit des Iraniens à produire de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques. Ce que personne ne conteste à condition que Téhéran respecte les principes du traité de non-prolifération nucléaire, auquel il a adhéré. Le chef du Kremlin a rappelé que la Russie était le seul pays à aider l’Iran à construire une centrale nucléaire. Il s’agit de la centrale de Buchehr. Il n’a pas précisé que son pays était aussi le principal fournisseur d’armes (classiques) du régime des mollahs.

En réalité, M. Poutine joue sur deux tableaux. D’un côté, il cajole les Iraniens, bloque la prise par le Conseil de sécurité de sanctions plus contraignantes, prêche la négociation et la patience. De l’autre, il évite de rompre le front commun avec les Occidentaux et fait pression sur les Iraniens en suspendant les travaux de la centrale de Buchehr sous prétexte de problèmes financiers que nie Téhéran. Sur le fond, la Russie est tout aussi inquiète que les Occidentaux de voir les Iraniens se doter de l’arme nucléaire, mais elle ne croit pas qu’ils en aient la capacité à court terme.

Dans ces conditions, le dossier iranien apparaît à M. Poutine comme une excellente occasion de contrer les Occidentaux, comme il a pris l’habitude de le faire sur d’autres sujets – tels le Kosovo ou la limitation des armements en Europe -, tout en soignant ses relations avec une puissance régionale montante dont l’influence est inversement proportionnelle aux déboires américains au Moyen-Orient.

Il manoeuvre sans manquer pour autant à la solidarité apparente des cinq membres permanents du Conseil de sécurité. Il se place ainsi dans la position valorisante d’un médiateur. Le durcissement de la position occidentale, et notamment française, n’a pas pour lui que des inconvénients. Il pourrait l’aider à arracher des concessions, au moins formelles, de Téhéran. Dans ce cas, M. Poutine rehausserait, au détriment des Etats-Unis, le statut de la Russie sur la scène internationale, objectif principal de sa présidence.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous