IranNucléaireSteinmeier évoque à Tel-Aviv des sanctions européennes contre l'Iran

Steinmeier évoque à Tel-Aviv des sanctions européennes contre l’Iran

-

AFP, Tel-Aviv, 1 novembre – Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier a évoqué jeudi à Tel-Aviv la possibilité de « sanctions européennes » contre l’Iran, si ce pays persiste dans le développement de son programme nucléaire.

« La position de l’Allemagne ne diverge pas de celles des Etats-Unis ou de certains autres pays européens. Si l’Iran refuse de fournir des réponses, nous devrons réfléchir à la possibilité de prendre des sanctions européennes », qui s’ajouteraient à celles imposées par l’ONU, a affirmé M. Steinmeier lors d’une conférence de presse avec son homologue israélienne Tzipi Livni.

Il a rappelé que l’Iran avait jusqu’à la mi-décembre pour fournir des réponses sur son programme nucléaire que les Occidentaux soupçonnent d’avoir un caractère militaire, ce que Téhéran dément.

Le chef de la diplomatie allemande s’est défendu du fait que l’Allemagne hésiterait à durcir les mesures prises contre l’Iran en raison de ses relations économiques particulièrement étroites avec ce pays.
Le ministre a rappelé que depuis deux ans il ne cessait de se prononcer en faveur de sanctions économiques contre l’Iran.

Plus tôt, jeudi, le Premier ministre israélien Ehud Olmert avait affirmé lors d’un entretien avec M. Steinmeier qu’il comptait sur « un fort soutien » de l’Allemagne à de nouvelles sanctions contre l’Iran pour freiner son programme nucléaire.

L’Allemagne est l’une des six grandes puissances, avec les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et la Grande-Bretagne, impliquées dans les discussions avec Téhéran sur son programme nucléaire.

Ces pays avaient menacé l’Iran de nouvelles sanctions s’il n’infléchissait pas sa position sur le nucléaire en suspendant son programme d’enrichissement d’uranium, comme le demandent déjà deux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

A la mi-octobre, la chancelière allemande Angela Merkel avait estimé qu’il fallait être « prêt à de nouvelles sanctions contre l’Iran » si les négociations sur le nucléaire iranien échouaient.

Interrogé par ailleurs sur la réunion internationale sur le conflit israélo-palestinien prévue d’ici la fin de l’année aux Etats-Unis, M. Steinmeier a affirmé que l’Europe était disposée à apporter sa contribution financière pour aider les Palestiniens.

« Nous proposons notre contribution. C’est aux Israéliens et aux Palestiniens de nous dire s’ils la souhaitent », a-t-il dit.

M. Steinmeier s’est ensuite rendu à Ramallah en Cisjordanie où il s’entretient avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

Par ailleurs, le ministre allemand de la Défense, Franz Josef Jung, s’est entretenu à Tel-Aviv avec son homologue israélien Ehud Barak « de questions diplomatiques et sécuritaires bilatérales », a indiqué le bureau de M. Barak dans un communiqué.

M. Barak a lui aussi « souligné la grande importance d’un soutien de l’Allemagne aux sanctions contre l’Iran ».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous