IranNucléaireMahmoud Ahmadinejad "ouvert" à des négociations sur le nucléaire

Mahmoud Ahmadinejad « ouvert » à des négociations sur le nucléaire

-

Reuters, Téhéran, 16 avril – L’Iran est prêt à des négociations sur les questions nucléaires à condition que ces discussions ne portent pas atteinte à ses droits, a déclaré le président Mahmoud Ahmadinejad.

Dans un discours d’une rare retenue sur le sujet qui empoisonne les relations entre Téhéran et les Occidentaux, le président iranien a refusé cependant d’entrer trop avant dans le détail de sa proposition.

Il s’exprimait le jour où les puissances du P5+1 – les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne – se sont réunies à Shanghai en présence d’un représentant de l’Union européenne.

Les discussions se sont achevées « sans que tous les problèmes soient résolus », a indiqué un délégué chinois.

« Nous pouvons dire que nous sommes d’accord sur l’essentiel du contenu d’un plan pour redémarrer les négociations mais tous les problèmes n’ont pas été résolus », a précisément déclaré He Yafei, responsable du ministère des Affaires étrangères.

L’objectif de la réunion de Shanghai était de reprendre le paquet de propositions de 2006 qui offrait des mesures incitatives économiques et commerciales à l’Iran en échange d’un arrêt de son programme nucléaire.

C’est la première fois que la Chine accueillait une réunion du groupe qui tente de régler la question du nucléaire iranien. Pékin s’était jusqu’à présent tenu au second plan d’une crise qui implique l’un de ses principaux fournisseurs de pétrole et où les investissements chinois vont croissant.

« Les termes de l’équation ne changeront pas et la Chine n’est pas le lieu magique où les problèmes seront réglés. Mais il est importer de montrer que la Chine est inscrite dans la tendance dominante du mouvement international sur ces questions », souligne Shen Dingli, expert des questions nucléaires à l’Université Fudan de Shanghai.

« DANS UN CADRE LOGIQUE ET JUSTE »

« La nation iranienne veut des discussions et des négociations, mais des négociations dans un cadre logique et juste et conformes aux droits fondamentaux des nations », a dit Ahmadinejad.

« J’avais l’intention de parler de la question nucléaire, mais je le ferai ultérieurement », a poursuivi le président iranien lors de ce discours prononcé à Qom et diffusé en direct par la télévision iranienne.

Depuis le début de la crise, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté trois séries de sanctions contre Téhéran, que les Occidentaux accusent de chercher à se doter de l’arme atomique sous le couvert d’un programme nucléaire civil.

Les résolutions exhortent l’Iran à suspendre ses activités d’enrichissement de l’uranium.

En Iran, Ahmadinejad a été fréquemment accusé par ses adversaires d’attiser la crise en recourant à une rhétorique intransigeante au lieu d’oeuvrer sur le front diplomatique.

La présence derrière lui mercredi à Qom d’Ali Larijani a surpris. L’ancien négociateur iranien pour les questions nucléaires a quitté son poste l’an dernier en évoquant des divergences avec le président sur la stratégie à suivre.

Larijani a été élu député lors des législatives du mois dernier, qui ont entamé le soutien dont bénéficiait Ahmadinejad au parlement.

7,062FansJ'aime
1,186SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Terrorisme iranien : le chantage permanent aux otages (NDH)

Après la libération du diplomate du régime iranien Assadollah Assadi, condamné à 20 an de réclusion pour son projet...

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du régime des mollahs iraniens s’est rendu à l’exposition de livre...

Libération du chef du réseau du terrorisme iranien en Europe, la Résistance iranienne condamne la honteuse rançon au terrorisme d’Etat

Le 25mai, le diplomate-terroriste iranien incarcéré en Belgique, Assadollah Assadi, condamné à 20 ans par la justice belge pour...

Iran : l’illusion d’un retour à la monarchie

Reza Pahlavi et ses partisans croient-il vraiment que son statut de fils d’un dictateur déchu lui confère une légitimité...

Iran – Appel d’une centaine d’anciens leaders du monde pour inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des terroristes

Une centaine d'anciens présidents et Premier ministres d'Europe, des USA, Royaume-Uni, Canada appellent à considérer les Gardiens de la...

Iran : une exécution toutes les six heures

Le 19 mai, trois manifestants ont été exécutés à Ispahan par la justice du régime iranien, sur ordre du...

Doit lire

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du...

Le régime iranien prévoit de vendre les îles de Kish et Qeshm pour « assurer les pensions des retraités

Sajjad Paddam, directeur général de l'assurance sociale au ministère...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous