IranNucléaireLes Etats-Unis s'interrogent sur les signaux contradictoires émis par...

Les Etats-Unis s’interrogent sur les signaux contradictoires émis par l’Iran

-

L’administration américaine semble peu pressée d’ouvrir " un troisième front " (après l’Afghanistan et l’Irak), selon l’expression du chef d’état-major interarmées, l’amiral Michael Mullen. " Cette région du monde est extrêmement instable, a-t-il indiqué dans une conférence de presse mercredi. Il n’est pas besoin de la déstabiliser davantage. " Il y a quelques semaines, les journaux indiquaient même que le département d’Etat envisageait d’ouvrir une section d’intérêts à Téhéran, près de trente ans après la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays.

" UN LANGAGE NOUVEAU "

La tension a remonté après la dernière visite de M. Olmert à Washington. Les responsables américains ne cachent pas que la fébrilité des Israéliens les inquiète. L’une des demandes israéliennes porte sur un point très concret : une autorisation de survoler l’Irak pour des frappes aériennes contre l’Iran. Quand il a tenu sa conférence de presse mercredi, l’amiral Mullen rentrait tout juste d’Israël. Alors que les médias américains, citant des sources anonymes, ont fait part d’une " probabilité grandissante " d’une attaque israélienne avant la fin de l’année, le chef d’état-major s’est refusé à tout commentaire.

Parallèlement, l’Iran souffle le chaud et le froid. En réponse aux menaces israéliennes, le chef des gardiens de la révolution, le général Mohammad Ali Jafari, a laissé entendre que la République islamique pourrait, en représailles, fermer le détroit d’Ormuz, stratégique pour les exportations de pétrole. Ce à quoi le commandant de la Ve flotte américaine, le vice-amiral Kevin Cosgriff, a répliqué que cet " acte de guerre " entraînerait une réponse américaine.

Le ministre des affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, qui est arrivé à New York, a multiplié les interviews sur un ton modéré. " Nous percevons de nouvelles capacités, nous voyons la possibilité d’arriver à une solution à multiples facettes ", a-t-il déclaré, expliquant que Téhéran était en train d’" examiner " la nouvelle offre de coopération présentée par le diplomate en chef de l’Union européenne, Javier Solana, le 14 juin. " Nous donnerons notre réponse prochainement ", a-t-il promis. Le ministre n’a pas évoqué la formule dite " gel contre gel " par laquelle l’ONU suspendrait certaines de ses sanctions pendant que l’Iran gèlerait temporairement son programme d’enrichissement, ce qui permettrait de créer un climat plus propice aux négociations.

" Nous entendons de Téhéran un langage nouveau, a déclaré, mercredi, l’ambassadeur britannique à l’ONU, John Sawers, selon l’Agence France-Presse. Nous ne savons pas encore ce qu’il veut dire. " Dans une administration américaine toujours parcourue de tendances contradictoires, l’ambassadeur Zalmay Khalilzad s’est montré prudent. " Nous devons voir s’il y a un réel changement, a-t-il estimé, ou si c’est une tentative de masquer une politique dure. "
Corine Lesnes
 

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous