IranNucléaireNucléaire : Téhéran rejette toute date butoir

Nucléaire : Téhéran rejette toute date butoir

-

Après la rencontre du 19 juillet, entre Javier Solana, le chef de la diplomatie européenne qui discute au nom des Occidentaux, et le négociateur nucléaire iranien, Saeed Jalili, les Occidentaux s’étaient déclarés déçus. Ils avaient fixé un délai de deux semaines, pour que l’Iran réponde à leur offre de coopération économique et technologique, en échange d’un arrêt de ses activités nucléaires sensibles.

Depuis, les Iraniens, qui s’exposent à de nouvelles sanctions en cas de réponse négative de leur part, ont répété qu’ils sont disposés à négocier, mais « sans préconditions », c’est-à-dire sans suspendre l’enrichissement d’uranium. Or, c’est le préalable pour que les 5 + 1 (les cinq représentants au Conseil de sécurité de l’ONU, les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et la Chine, ainsi que l’Allemagne) entament des négociations avec Téhéran.

Le choix de la « confrontation »

Malgré cette fermeté apparente, les Occidentaux veulent encore croire que les Iraniens pourraient accepter leur dernière offre de sortie de crise (« un gel contre gel »). Dans un premier temps, Téhéran accepterait de maintenir à son niveau actuel l’enrichissement d’uranium ; de leur côté, les Occidentaux renonceraient à durcir les sanctions contre l’Iran. Mais pour Téhéran, accepter, ce serait entrer dans la logique des négociations fixée par les Occidentaux.

Ces derniers jours, Washington, Paris et Londres ont rappelé qu’ils ne pouvaient attendre indéfiniment une réponse iranienne. Entre « la coopération et la confrontation », Téhéran, pour l’instant, semble avoir choisi la seconde option. Ce dossier sera également au centre de la visite de deux jours qu’entame aujourd’hui à Téhéran le président syrien Bachar al-Assad. Lors de la récente venue en France du numéro un syrien, Nicolas Sarkozy lui avait demandé d’intercéder auprès de ses alliés iraniens pour qu’une issue pacifique soit trouvée à la crise nucléaire.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous