IranNucléaireManque de dialogue avec l'Occident sur le dossier nucléaire...

Manque de dialogue avec l’Occident sur le dossier nucléaire iranien (diplomates arabes)

-

AFP, 9 novembre 2008 – Des diplomates arabes se sont plaints dimanche en Egypte d’un manque de dialogue avec les capitales occidentales sur le dossier nucléaire iranien, lors d’une réunion avec le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Javier Solana.

"Les pays arabes voulaient être informés des négociations entre l’Iran et les six grandes puissances: la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l’Allemagne, la Russie et les Etats-Unis", a indiqué un responsable ayant requis l’anonymat qui assistait à la réunion.

Un autre participant, sous couvert d’anonymat, a signalé que ces diplomates arabes avaient exprimé "leur profonde inquiétude" au cours de la réunion et se sont plaints "d’un dialogue insuffisant entre les pays arabes et les six grandes puissances".

La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, assistait à cette réunion aux côtés du ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et de ses homologues égyptien, jordanien, barheïni, marocain et émirati.

Selon un participant, le ministre jordanien des Affaires étrangères, Salah Bachir, s’est inquiété, outre la crise nucléaire iranienne, que "la brusque volonté d’hégémonie de l’Iran (était) aussi devenue une crise".

Les gouvernments arabes sunnites, dont l’Egypte, la Jordanie et les six monarchies pétrolières du Golfe ont exprimé de manière répétée leur inquiétude sur ce qu’ils perçoivent comme l’influence grandissante de l’Iran chiite dans la région, à savoir en Irak, en Syrie et au Liban.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté quatre résolutions, dont trois assorties de sanctions, exigeant de l’Iran qu’il suspende son programme d’enrichissement d’uranium. Les Occidentaux soupçonnent ce programme d’être destiné à produire la bombe atomique, ce que Téhéran dément.

Six grandes puissances sont engagées dans des discussions avec l’Iran sur son programme nucléaire, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l’Allemagne.

Les six grandes puissances ont mis en avant la possibilité d’un ensemble de mesures d’assistance en terme de technologie, d’économie et d’intérêts politiques si l’Iran suspendait son enrichissement d’uranium.

En octobre, le responsable du dossier nucléaire iranien, Saïd Jalili, a écrit une lettre à Javier Solana pour se plaindre de l’attitude de l’Occident à propos du dossier nucléaire iranien.

Un récent rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), a souligné un manque de coopération de l’Iran et son incapacité à certifier que son programme nucléaire a un objectif exclusivement civil.

Samedi, le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a critiqué des déclarations du président élu des Etats-Unis Barack Obama, qui a affirmé que la fabrication d’armes nucléaires par Téhéran était "inacceptable".

Les discussions sur l’Iran ont imédiatement suivi une réunion du Quartette pour le Moyen-Orient sur le processus de paix au Moyen-Orient, à Charm el-Cheikh, en Egypte.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous