IranNucléaireNucléaire iranien: réunion des Six mercredi en Allemagne

Nucléaire iranien: réunion des Six mercredi en Allemagne

-

AFP, 30 janvier 2009 – Les six puissances impliquées dans les discussions sur le programme nucléaire iranien doivent se retrouver mercredi en Allemagne, pour la première fois depuis l’investiture du président américain Barack Obama, a indiqué vendredi le gouvernement allemand.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne et France) et l’Allemagne "se retrouveront au niveau des directeurs politiques mercredi dans la région de Francfort" (ouest), a indiqué le porte-parole du ministre des Affaires étrangères, Jens Pl?tner, lors d’un point de presse régulier.

La dernière réunion avait été organisée aux Nations unies à New York mi-décembre. Y participaient notamment la secrétaire d’Etat américaine de l’époque, Condoleezza Rice, et son homologue britannique David Miliband.

M. Obama a promis une nouvelle approche diplomatique fondée sur la volonté de dialoguer directement et respectueusement avec la République islamique, tout en se réservant la possibilité de recourir à la force militaire.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a salué vendredi la nouvelle approche de Washington, réaffirmant devant les députés du Bundestag que la question ne pouvait être résolue que "par voie diplomatique".

"C’est une bonne chose qu’Obama tende la main et se montre disposé à parler directement à l’Iran", a-t-il déclaré, en appelant à Téhéran pour qu’elle ne "rejette pas cette main".

En réponse à M. Obama, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a exigé mercredi des Etats-Unis qu’ils retirent leur troupes à travers le monde et présentent des excuses pour leurs "crimes" contre l’Iran.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a déjà adopté quatre résolutions, dont trois assorties de sanctions, exigeant de l’Iran qu’il suspende son programme d’enrichissement d’uranium. L’Iran assure que son programme nucléaire n’a qu’une finalité civile.

Selon le magazine allemand Der Spiegel en décembre, l’Allemagne préparerait une série de sanctions contre l’Iran dans les domaines des transports et des banques.

Lundi, le porte-parole adjoint du gouvernement Thomas Steg a annoncé que le gouvernement d’Angela Merkel avait réduit ses garanties à l’exportation pour les entreprises allemandes qui font des affaires avec l’Iran.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous