IranNucléaireNucléaire: Berlin et Abou Dhabi « inquiets de l'attitude...

Nucléaire: Berlin et Abou Dhabi « inquiets de l’attitude non-transparente » de l’Iran

-

AFP :  Les Emirats arabes unis et l’Allemagne ont appelé dimanche l’Iran à une "coopération plus active" avec la communauté internationale pour résoudre la crise du programme nucléaire iranien.

"Nous sommes très inquiets de l’attitude non-transparente de l’Iran concernant son programme nucléaire", a déclaré le chef de la diplomatie émiratie cheikh Abdallah ben Zayed al-Nahyane, à l’issue d’entretiens avec son homologue allemand Guido Westerwelle en visite à Abou Dhabi.

Cette inquiétude "est basée sur le manque de coopération avec l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique), a-t-il ajouté. Nous voulons une coopération plus active de l’Iran, qui serait dans l’intérêt du monde, de la région et de l’Iran lui-même".

"Nous espérons que l’Iran sera assez coopératif pour que les sanctions ne soient plus nécessaires", a souligné cheikh Abdallah en référence aux menaces de sanctions de l’ONU contre Téhéran pour son refus de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium.

Une partie de la communauté internationale redoute que l’Iran, en dépit de ses dénégations répétées, ne cherche à produire un combustible utilisable à des fins militaires.

L’Iran a proposé des échanges simultanés et en petites quantités de son uranium contre du combustible enrichi à 20%, ce qui a été refusé par ses interlocuteurs, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) et l’Allemagne.

Les pays occidentaux, Etats-Unis en tête, réfléchissent actuellement à de nouvelles sanctions qui pourraient viser en priorité les intérêts économiques et financiers des institutions ou personnes liées à la répression de l’opposition.

Les Emirats, "en tant que pays voisin sont très touchés par ce qui menace l’Iran mais aussi par tout ce qu’il fait", a expliqué cheikh Abdallah, ajoutant que son pays pourrait servir d’"exemple" dans l’utilisation transparente du nucléaire civil.

La fédération du Golfe va construire quatre centrales nucléaires afin de générer de l’électricité par l’énergie atomique dès 2017.

Guido Westerwelle, actuellement en tournée dans la région, s’est dit "en large accord" avec son hôte.

Les ministres ont également discuté de la sécurité au Yémen, où cinq ressortissants allemands sont retenus en otages depuis six mois et où M. Westerwelle pourrait se rendre selon des informations non confirmées. Le chef de la diplomatie allemande n’a pas souhaité commenter ces deux affaires.

Les otages allemands, deux adultes et trois enfants, sont aux mains des rebelles chiites du nord du Yémen et d’Al-Qaïda, qui a renforcé son implantation dans le pays depuis quelques années, selon Sanaa.

La branche yéménite du réseau terroriste a notamment revendiqué la tentative d’attentat contre un avion américain perpétrée le 25 décembre par un jeune Nigérian, qui affirme avoir été entraîné au Yémen.

L’Allemagne est le premier contributeur européen au Yémen, avec une aide de 79 millions d’euros prévue pour 2010-2011.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous