IranNucléaireArrivée à Téhéran du scientifique iranien Shahram Amiri

Arrivée à Téhéran du scientifique iranien Shahram Amiri

-

AP, TEHERAN  — Le scientifique iranien Shahram Amiri, qui avait disparu il y a un an, est arrivé jeudi à Téhéran en provenance des Etats-Unis.

Ce spécialiste du nucléaire a retrouvé sa famille, dont son fils âgé de sept ans en larmes, et a été accueilli par un haut représentant du ministère iranien des Affaires étrangères. Souriant, l’homme âgé de 32 ans a fait le « V » de la victoire.

S’exprimant devant des journalistes à l’issue d’un vol via le Qatar, Shahram Amiri a réaffirmé avoir été enlevé par des agents américains, alors qu’il effectuait un pèlerinage à Médine, en Arabie saoudite, l’an dernier. D’après lui, des agents israéliens étaient présents lors de ses interrogatoires. Il dit avoir été emmené et s’être vu proposer 50 millions de dollars par des agents de la CIA pour rester aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis démentent tout rapt. Ils expliquent que Shahram Amiri a fait défection volontairement avant de changer d’avis.

Selon le « Washington Post », la CIA a versé à Amiri cinq millions de dollars pour fournir des renseignements sur le programme nucléaire iranien. Dans son édition en ligne mercredi soir, le journal a affirmé que les fonds provenaient d’un programme secret destiné à pousser des scientifiques et d’autres personnes détenant des informations sur le programme nucléaire de l’Iran à faire défection.

Jeudi, Amiri a cherché à minimiser son rôle dans le programme nucléaire iranien. « Je suis un simple chercheur qui travaillait à l’université », a-t-il dit. « Je ne suis impliqué dans aucun emploi confidentiel. Je n’avais pas d’informations secrètes ».

Shahram Amiri s’était présenté lundi à l’ambassade du Pakistan à Washington pour y trouver refuge, demandant à rentrer dans son pays, a rapporté mercredi le ministère iranien des Affaires étrangères.

Washington accuse Téhéran de chercher à se doter de l’arme nucléaire, une accusation rejetée par l’Iran qui affirme mener des recherches à des fins exclusivement pacifiques. AP

 

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Les défis économiques de l’Iran en 2023 : inflation, investissement et relations internationales

Alors que l'Iran entre dans la nouvelle année perse, les experts du régime s'inquiètent de l'état de l'économie du...

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous