IranNucléaireAccord de l'UE sur le contenu de sanctions renforcées...

Accord de l’UE sur le contenu de sanctions renforcées contre l’Iran

-

AFP – Les pays de l’Union européenne sont parvenus jeudi à un accord sur le contenu de sanctions renforcées contre l’Iran visant notamment son secteur énergétique, en raison du programme nucléaire controversé de Téhéran, a indiqué à l’AFP une source diplomatique. « Le texte sur les mesures restrictives contre l’Iran a été adopté » lors d’une réunion des ambassadeurs des 27 pays de l’UE à Bruxelles qui s’est tenue dans la journée, a indiqué cette source.

Pour pouvoir entrer juridiquement en vigueur, les nouvelles mesures, qui vont au-delà des sanctions récemment votées au Conseil de sécurité de l’ONU, devront encore être validées officiellement lundi à Bruxelles par les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne.

Fait nouveau par rapport aux précédentes sanctions: elles ciblent notamment le secteur stratégique pour Téhéran des industries gazière et pétrolière.
Il est prévu d’interdire de nouveaux investissements, l’assistance technique et les transferts de technologies et les services liés à ces secteurs, notamment pour le raffinage et la liquéfaction de gaz.

L’Iran, qui est le quatrième producteur mondial de pétrole brut, importe jusqu’à 40% de son essence, le pays manquant de capacités de raffinage pour satisfaire sa demande intérieure.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) vient d’estimer dans un rapport que les sanctions internationales « devraient réduire les très nécessaires importations d’essence et d’autres produits » pétroliers vers l’Iran et « clairement affecter » à plus long terme le développement des industries gazière et pétrolière.
Les sanctions européennes, sur lesquelles un accord de principe avait déjà été trouvé le 14 juin, limitent en outre fortement les possibilités d’échanges commerciaux avec l’Iran et étendent le gel d’avoirs à un nombre accru de banques iraniennes.

Le secteur iranien des transports, notamment la compagnie maritime IRISL et ses filiales, est frappé. Enfin, des mesures supplémentaires en vue de restreindre l’octroi de visas et de geler des avoirs sont prises à l’encontre des membres du Corps des gardiens de la révolution, l’armée idéologique du régime en Iran.

« Ces sanctions sont étonnamment sévères, elle vont beaucoup plus loin que celles votées à l’ONU », estime Mark Fitzpatrick, spécialiste du dossier nucléaire iranien à l’International Institute for Strategic Studies de Londres.

« Pour la première fois, l’Iran va faire face à des sanctions qui vont avoir un impact significatif sur son économie », ajoute-t-il. A ses yeux, cela ne sera pas suffisant pour conduire Téhéran à renoncer à son programme nucléaire, « mais cela pourrait lui donner des raisons de revenir à la table des négociations » car, « dans le passé, l’Iran a toujours fait des concessions sous la pression », commente M. Fitzpatrick.

C’est tout l’objet de l’initiative européenne. Un projet de déclaration des ministres européens des Affaires étrangères, obtenu par l’AFP, « réaffirme l’engagement de l’UE à oeuvrer en faveur d’une solution diplomatique ».

Il exhorte l’Iran à fixer « une date concrète » pour une reprise des discussions avec les six puissances chargées du dossier nucléaire iranien (le groupe des 5+1: Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne). Cette rencontre pourrait avoir lieu en septembre.

Téhéran est soupçonné de vouloir, via son programme d’enrichissement d’uranium, se doter de l’arme atomique. Ce que l’Iran nie, affirmant n’avoir que des visées civiles.

 

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous