IranNucléaireNucléaire: Téhéran estime que les USA ont choisi le...

Nucléaire: Téhéran estime que les USA ont choisi le rôle de « spectateurs »

-

AFP, Téhéran, 17 avril – Les Etats-Unis ont choisi d’être « spectateurs » des efforts européens pour obtenir de l’Iran la garantie qu’il ne fabrique pas la bombe atomique, a déclaré dimanche le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.
Les négociations entre Européens et Iraniens, qui doivent reprendre mardi à Genève, « ne peuvent traîner en longueur » et la République islamique reprendra de toute façon l’enrichissement d’uranium, a par ailleurs insisté Hamid Reza Assefi.
« Pour le moment, il vaut mieux pour les Américains suivre le processus des tribunes en spectateurs, et laisser les négociateurs faire leur travail », a dit M. Assefi aux journalistes.
Les Etats-Unis, qui accusent ouvertement la République islamique de vouloir la bombe et dont le président George W. Bush a refusé à plusieurs reprises d’exclure des opérations militaires pour l’en empêcher, se donnent jusqu’à l’été pour évaluer les résultats des efforts européens, a déclaré jeudi la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice.
Bien que sceptiques, les Américains, partisans d’une saisine du Conseil de sécurité de l’Onu, ont décidé de laisser leur chance aux Européens et de « soutenir » leur action diplomatique pour résoudre la querelle nucléaire iranienne.
L’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne négocient depuis décembre 2004 avec Téhéran pour obtenir des « garanties objectives » de la nature purement civile de ses activités nucléaires. Ils lui offrent en retour une coopération technologique, commerciale et politique.
L’Iran a accepté de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, le temps des négociations avec l’Europe. Pour cette dernière, un renoncement permanent de l’Iran à l’enrichissement représente la garantie la plus probante mais Téhéran refuse d’en entendre parler.
« Nous pensons que les négociations doivent aboutir rapidement à une conclusion et nous ne permettrons pas aux Européens de perdre du temps », a dit M. Assefi.
« Comme nous l’avons déjà dit, la décision de suspendre (l’enrichissement) était volontaire et temporaire et ne peut durer longtemps », selon lui.
Les discussions, prévues à Genève, permettront aux Iraniens « de juger du sérieux des Européens », a dit M. Assefi.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous