IranNucléairePour Obama, la voie diplomatique est encore ouverte avec...

Pour Obama, la voie diplomatique est encore ouverte avec l’Iran

-

WASHINGTON, 25 janvier 2012 (AFP) : Par Mathieu RABECHAULT – Malgré les tension avec l’Iran, le président américain Barack Obama a dit croire mardi qu’une « résolution pacifique » de la crise était « encore possible », même si les Etats-Unis affichent leur volonté d’empêcher Téhéran d’acquérir l’arme atomique.

Profitant de la tribune solennelle offerte par son allocution annuelle devant le Congrès à l’occasion de son discours sur l’état de l’Union, le président américain a consacré l’essentiel de son -court- passage sur la politique étrangère américaine à l’Iran, dont le programme nucléaire controversé attise les tensions au Moyen Orient.

En campagne pour sa réélection, Barack Obama est sous la pression des candidats républicains à la présidentielle qui affichent des postures guerrières sur l’Iran, et relancent leurs accusations de « faiblesse » sur les questions de sécurité nationale.

Le vainqueur de la primaire de Caroline du Sud, Newt Gingrich, n’a pas hésité dimanche à railler un président « si faible qu’il fait paraître Jimmy Carter fort » en matière de sécurité nationale.

En réponse, le président américain a rappelé mardi ses succès extérieurs, notamment la fin du conflit en Irak et l’élimination d’Oussama Ben Laden. Et sur l’Iran, il a voulu incarner la voix de la raison.

Les Etats-Unis préfèrent la voie diplomatique pour convaincre Téhéran mais n’excluent pas la force militaire pour l’y contraindre en derniers recours, a rappelé le président américain.

« Qu’il n’y ait pas de doute: l’Amérique est déterminée à empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire et je garde toutes les options sur la table pour atteindre ce but », a-t-il déclaré.

« Mais une résolution pacifique de cette question est encore possible », a-t-il ajouté.

A mesure que le programme nucléaire iranien progresse, que les menaces d’une intervention militaire israélienne s’accentuent, la fenêtre diplomatique se rétrécit.

Pour le président, Téhéran « est plus isolé que jamais » et les responsables iraniens font face à des « sanctions écrasantes ». La pression « ne fléchira pas », a-t-il promis.

Face à l’unilatéralisme de l’administration de George W. Bush, Barack Obama a également voulu montrer la réussite de son approche multilatérale des problèmes mondiaux.

« Grâce à la puissance de notre diplomatie, le monde, qui était auparavant divisé sur le façon de gérer le problème nucléaire iranien, ne fait maintenant plus qu’un », n’a-t-il pas hésité à lancer.

L’Union européenne a certes décidé lundi d’instaurer un embargo sur le pétrole iranien mais la Chine refuse de cesser d’importer son brut d’Iran et la Russie veut continuer à commercer avec elle.

Israël, principal allié des Etats-Unis au Moyen Orient, n’a pas caché qu’il envisageait une attaque préventive contre le programme nucléaire iranien, une perspective que le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a toutefois jugé « très lointaine » face aux inquiétudes de Washington.

Barack Obama, qui a dépêché la semaine passé le plus haut gradé américain en Israël pour des consultations, cherche à contenir la perspective d’une intervention israélienne.

Mardi, il n’a pas manqué de réaffirmer le soutien américain à l’Etat hébreu, déclenchant l’une des rare standing ovations dans les rangs des parlementaires au cours d’un discours de plus d’une heure.

« Notre engagement sans faille pour la sécurité d’Israël a conduit à la coopération militaire la plus étroite entre nos deux pays de toute l’Histoire », a-t-il soutenu.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous