IranNucléaireNucléaire/Iran: l'AIEA met en place un "groupe de travail"

Nucléaire/Iran: l’AIEA met en place un « groupe de travail »

-

AFP, 29 août  – La direction de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a approuvé la mise en place d’un « groupe de travail » visant à mieux contrôler le programme nucléaire controversé de l’Iran, selon un document interne consulté par l’AFP mercredi.

Cette nouvelle unité, dont la constitution a été révélée par des diplomates la semaine dernière, sera composée d’experts dans plusieurs domaines, dont le rôle sera d’utiliser le plus efficacement possible les ressources de l’agence dans le traitement du dossier iranien.

Le bref document, adressé au personnel de l’AIEA, indique que le groupe « exercera des fonctions liées à la mise en application des accords de garanties » entre l’agence et l’Iran.

En tant que signataire du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), l’Iran doit soumettre ses installations nucléaires à la vérification de l’agence, et peut aussi dans ce cadre, revendiquer le droit à enrichir de l’uranium.

Mais les Occidentaux et Israël le soupçonnent de vouloir, sous couvert de son programme civil, développer l’arme nucléaire, ce que Téhéran dément.

En plus de huit ans d’enquête, l’AIEA n’est toujours pas en mesure de déterminer avec certitude si le programme est purement pacifique, en raison selon elle d’un manque de coopération de l’Iran.

L’Iran est sous le coup de six résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, dont quatre assorties de sanctions, notamment concernant l’enrichissement d’uranium, au coeur du conflit avec les grandes puissances et l’Etat hébreux.

L’uranium enrichi est utilisé pour la production d’électricité ou d’isotopes médicaux, servant à diagnostiquer certains cancers, mais purifié jusqu’à 90%, il entre dans la fabrication de l’arme atomique. L’Iran enrichit jusqu’à présent jusqu’à 20% au maximum et refuse d’y renoncer.

« Nous n’abandonnerons pas notre droit à l’enrichissement, qui est celui de toutes les nations », a redit mardi Ali Asghar Soltanieh, l’ambassadeur iranien auprès de l’AIEA.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous