NewsSur le filIran: L'affirmation d'attentat déjoué contre Moussavi, opération maladroite du...

Iran: L’affirmation d’attentat déjoué contre Moussavi, opération maladroite du pouvoir

-

ImageIran Focus: Depuis le début de la crise en Iran, les autorités du régime déferlent une multitude d’informations sur l’implication de son opposition principale, les Moudjahidine du peuple, dans l’organisation des manifestations anti gouvernementales. Mais le régime a dépassé d’un cran ces affirmations pour passer à des accusations directes contre l’opposition qu’il craint le plus.

Plus récemment  les médias gouvernementaux, dont Press TV, télévision de langue anglaise, et le site Jahan-news, affilié aux Pasdaran, ont annonçé le 19 juillet qu’un « complot funeste visant à assassiner Mehdi Karoubi et Mir Hussein Moussavi a été déjoué" par les organes de sécurité et de renseignements.

Selon la version officielle : " Les comploteurs étaient affiliés à l’organisation terroriste des Monafeghine (terme péjoratif utilisé par le régime pour l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, OMPI). Ils s’étaient infiltrés dans le pays par la province du Khouzistan dans le sud, par la frontière irakienne et celle du Golfe persique ».

Les médias du régime ont ajouté : « On rapporte que ces derniers ont été entraînés dans le camp d’Achraf en Irak. Cependant ils ont été interpelés par les forces de sécurité de l’État avant de passer à l’action ».

L’imagination des sevices du Vevak chargés de la propagande ne s’était pas arrêtée là. La veille, le peu crédible ministre du Renseignement iranien avait annoncé une autre découverte rocambolesque: « Dans le but d’assassiner M. Ahmadinejad, le régime sioniste et le groupuscule des Monafeghine (Moudjahidine) s’étaient rencontrés en marge de Charm el-Cheikh. Ces rencontres se sont poursuivies à Paris. ».

Pour ne pas provoquer la jalousie de l’ancien président   Khatami. Le Vevak s’est souvenue d’un autre fait pour donner un vernis de crédibilité à son scénario: « Quelques jours avant le 12 juin, les groupuscules contre-révolutionnaires avaient l’intention d’accomplir un scénario identique en faisant sauter l’avion qui transportait Mohammad Khatami. Cependant, l’intervention des forces de sécurité du vol à pu déjouer leur plan. »

Les Moudjahidine du peuple ont bien sûr démentit ces accusations. D’autant plus que les prises de position de la Résistance iranienne mettant en garde le régime contre tout atteinte à la vie des figures de la faction perdante, comme Moussavi et de leurs proches ont provoqué le gêne des autorités du régime qui ne pouvait plus éliminiez physiquement leur principaux rivaux et le mettre sur le dos de la Résistance iranienne.
 
L’OMPI a rappelé qu’attribuer ses propres crimes à l’opposition est une tactique connue du régime iranien. En 1994, les mollahs avaient cruellement assassiné trois prêtres iraniens, pour ensuite annoncer l’implication de l’OMPI dans les meurtres. Si l’absence de fondement de ces allégations était notoirement connue à l’époque, néanmoins, quelques années plus tard, les autorités du régime, dans leurs luttes intestines, ont reconnu la responsabilité du ministère de Renseignements dans ces assassinats."

Les rumeurs que rependent ainsi le régime visent plusieurs objectifs : préparer le terrain à l’élimination  des candidats de la faction rivale ; justifier la répression et les massacres dans le pays ; accroître la pression sur les Moudjahidine résidents à Achraf en Irak.

Mais c’est une opération à double tranchant. Le climat insurrectionnelle et la politisation de la société iranienne augmente l’intérêt, particulièrement parmi la jeunesse, pour les thèses de ce mouvement qui se bat depuis près de trente ans contre ce régime. Ainsi le régime risque paradoxalement par ses manœuvres de ne pas ternir l’image de l’OMPI mais au contraire de contribuer à sa popularité grandissante.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous