EconomyÉconomieLes Emirats affirment respecter les sanctions contre l'Iran

Les Emirats affirment respecter les sanctions contre l’Iran

-

AFP : Les Emirats ont affirmé respecter les sanctions internationales contre l’Iran, une politique qualifiée mardi de mauvaise pour le commerce par un représentant des milieux d’affaires iraniens à Dubaï.

« Il est très important de faire la part des choses, entre nos engagements internationaux d’un côté et le fait que beaucoup des transactions que nous avons (avec l’Iran) sont légitimes », a déclaré le ministre d’Etat aux Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Anwar Gargash.

M. Gargash, cité mardi par les médias, a indiqué lors d’une réunion des ambassadeurs émiratis à Abou Dhabi, que son pays « s’était engagé » à appliquer les nouvelles sanctions adoptées en juin par le Conseil de sécurité de l’ONU contre l’Iran pour son refus de suspendre ses activités nucléaires sensibles.

Un responsable commercial iranien, basé à Dubaï, a affirmé que cette politique était négative pour le commerce entre les deux pays, le volume annuel des échanges de l’Iran avec le seul Dubaï est estimé à 10 milliards de dollars.

« En clair, ce genre de sanctions aura un impact négatif sur le commerce avec les Emirats, notamment avec Dubaï. Il n’y a pas doute là dessus », a dit à l’AFP Morteza Masoumzadeh, vice-président du Conseil iranien des Affaires à Dubaï.

En raison des sanctions, le coût des échanges a augmenté, a ajouté M. Masoumzaden, soulignant que « les assurances maritimes posent problème ».

Même pour les produits qui ne sont pas concernés par les sanctions, les assureurs rechignent à couvrir les navires qui vont les chercher dans les ports iraniens, a-t-il ajouté.

« Il y a comme une panique sur le marché toutes les fois où on parle de l’Iran et des ports iraniens », a-t-il encore affirmé.

Les déclarations de M. Gargash sont intervenues au lendemain d’une visite à Abou Dhabi du sous-secrétaire au département du Trésor américain Stuart Levey venu, selon ses propos rapportés par l’agence émiratie WAM, s’assurer de l’application des sanctions par les Emirats et mettre en garde contre les tentatives de l’Iran de les déjouer « par le biais de routes alternatives, de sociétés écrans et de documents de navigation maritime falsifiés ».

L’ambassadeur des Emirats aux Etats-Unis, Youssef al-Otaiba, a souligné au cours de la réunion des ambassadeurs que « les échanges commerciaux entre les Emirats et l’Iran sont importants, et ne peuvent être entièrement illicites ».

« Ce que nous tentons de faire, c’est de séparer le bon grain de l’ivraie, et de nous assurer qu’aucun commerce légitime ne sera affecté par les sanctions », a-t-il dit cité par le quotidien The National.

Il a renouvelé l’appui des Emirats à une solution diplomatique avec l’Iran, affirmant que l’option militaire « déstabiliserait une région déjà instable ».

En vertu des sanctions, la Banque centrale d’Abou Dhabi a ordonné aux institutions financières du pays de geler 41 comptes bancaires alors que Dubaï a fermé les bureaux de 40 firmes suspectées de violer les sanctions, selon le quotidien Gulf News.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous