EconomyÉconomieIran: les sanctions doivent être prises "au sérieux" (Rafsandjani)

Iran: les sanctions doivent être prises « au sérieux » (Rafsandjani)

-

AFP: L’ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani a appelé mardi les responsables du pays à « prendre au sérieux » les sanctions internationales contre l’Iran, qui n’a selon lui jamais fait face à une telle « agression planifiée » depuis la révolution islamique de 1979.

« Depuis la révolution, nous n’avons jamais eu autant de sanctions contre le pays, je demande à tous les responsables de prendre au sérieux ces sanctions et de ne pas les considérer comme une plaisanterie », a déclaré M. Rafsandjani, cité par l’agence Ilna, à l’ouverture de la réunion annuelle de l’Assemblée des experts qu’il préside.

L’Assemblée des experts, formée de 86 religieux élus, nomme le guide suprême, surveille son action et peut théoriquement le démettre.

« Au cours des 30 dernières années, malgré la guerre et les menaces militaires, nous n’avons jamais assisté à une telle agression planifiée de la part de l’oppression mondiale » (ndlr: terme désignant généralement les pays occidentaux), a ajouté M. Rafsandjani, président du parlement pendant la guerre contre l’Irak puis élu à la tête de l’exécutif iranien de 1989 à 1997.

« Nous n’avons jamais eu autant de résolutions contre l’Iran, il y a celles du Conseil de sécurité, de l’Agence internationale de l’énergie atomique, de pays qui agissent de manière unilatérale, révélant leur complot contre notre révolution », a-t-il noté.

M. Rafsandjani, très critique de la politique du gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad, notamment depuis la réélection controversée de ce dernier en juin 2009, a souligné la nécessité de prendre des mesures pour « empêcher une détérioration de la situation », sans donner davantage de précision.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté le 9 juin dernier une nouvelle résolution renforçant les sanctions internationales contre l’Iran à cause de son programme nucléaire controversé.

Cette résolution, la sixième condamnant l’Iran depuis 2006, a été suivie de nouvelles sanctions unilatérales décidées séparément par les Etats-Unis, l’Union européenne, l’Australie, le Canada, le Japon et la Corée du Sud.

Ces sanctions visent en particulier le secteur énergétique de l’Iran, deuxième producteur de l’OPEP, qui tire du pétrole 80% de ses ressources en devises. Elles interdisent tout investissement dans l’industrie pétrolière, gazière ou pétrochimique mais aussi les importations d’essence par Téhéran.

Elle visent également les banques, les échanges financiers, les assurances et les sociétés maritimes iraniennes.

Le président Ahmadinejad, le gouvernement et la presse officielle ont systématiquement minimisé la portée de ces sanctions, affirmant qu’elles ne feraient que renforcer l’indépendance économique de l’Iran et n’affecteraient pas sa détermination à poursuivre son programme nucléaire.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a affirmé la semaine dernière que « la nation et les responsables iraniens déjoueront les sanctions et les rendront inefficaces tout comme (elle l’ont été) ces trois dernières décennies ».

Les autorités ont toutefois commencé à prendre des mesures pour atténuer l’effet des sanctions, développant la production d’essence, rapatriant les avoirs iraniens des banques européennes, lançant un emprunt intérieur pour financer le développement de l’industrie gazière, ou annonçant une réduction des importations « non essentielles » du pays.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous