Intelligence ReportsTerrorismeLe chef de la Force Qods des pasdaran iranien...

Le chef de la Force Qods des pasdaran iranien blessé en Syrie

-

Le chef de la Force Qods des pasdaran iranien blessé en Syrie

Ghassem Souleimani, chef de la Force Qods des pasdaran iraniens, a été blessé dans des combats contre les forces de l’opposition dans le nord de la Syrie, a indiqué mercredi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, a confirmé à l’AFP qu’il avait été « légèrement blessé il y a trois jours dans la localité d’al-Eiss dans le sud de la province d’Alep ».

Des informations circulent depuis plusieurs jours sur certains médias et réseaux sociaux, selon lesquels le chef des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution, aurait été blessé, voire tué. Selon Abdel Rahmane, Souleimani a été blessé alors qu’il « dirigeait les opérations militaires dans le périmètre d’al-Iss contrôlé par les forces pro-régime ». « De nombreux combattants iraniens se trouvent dans la région », a-t-il précisé.

Selon lui, les groupes rebelles mènent depuis trois jours une contre-offensive pour expulser les forces pro-régime de plusieurs localités dans le sud de la province d’Alep.

Depuis octobre, les médias à Téhéran annoncent la mort de dizaines de pasdaran en Syrie. Le général de brigade Hossein Hamedani, le plus haut commandant responsable des forces iraniennes en Syrie, a été tué le 8 octobre dans la banlieue d’Alep. Hamedani était l’adjoint du Général Qassem Soleimani, commandant de la Force Qods des pasdaran.

L’ancien chef pasdaran, Mohsen Rezaie, a évoqué l’importance stratégique du dictateur syrien pour la survie du régime des mollahs : « La raison pour laquelle Hamedani a été tué en Syrie est claire, c’est pour que l’insécurité n’atteigne pas Téhéran. Les gens ne devraient pas demander pourquoi il a été tué en Syrie. Hamedani y était pour assurer la sécurité [de l’Iran]… Hamedani a participé à 80 opérations en Syrie. Il a inauguré la caserne Hazrat Zeinab à Damas et a formé 40 à 50 000 syriens ». (Médias officiels, 11 octobre).

 

Lire aussi: 

Iran : Rohani défend fermement les atrocités d’Assad à New York

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous