Intelligence ReportsTerrorismeL’Argentine accuse l’Iran d’ingérence dans son enquête sur l’attentat

L’Argentine accuse l’Iran d’ingérence dans son enquête sur l’attentat

-

Reuters, Buenos Aires, Argentine, 13 novembre – Lundi, l’Argentine a accusé l’Iran d’intervenir dans ses affaires internes dans les derniers rebondissements diplomatiques qui ont suivi les accusations de l’Argentine contre certains dirigeants iraniens responsables de l’attentat à la bombe de 1994 contre le centre juif de Buenos Aires.

Un haut responsable du ministère des Affaires étrangères argentin a demandé au chargé d’affaires iranien, Mohsen Baharvand, d’expliquer pourquoi un haut procureur iranien a exigé des mandats d’arrêt contre des hauts responsables argentins quelques jours après que l’Argentine ait demandé l’arrestation des Iraniens accusés d’avoir commis l’attentat.

Celui-ci a également remis à Baharvand une lettre rejetant les critiques de l’Iran sur son enquête sur l’attentat, qui a fait 85 morts et 200 blessés.

La plainte de l’Iran « préjuge du contenu des actions judiciaires en cours et inclut des déclarations qui sont en interférence avec les affaires internes de l’Argentine », propos contenus dans la lettre selon la déclaration du ministère des Affaires étrangères.

Le juge fédéral Rodolfo Canicoba Corral a ordonné jeudi un mandat d’arrêt international contre l’ancien président iranien Akbar Hashemi Rafsandjani et huit autres personnes accusés d’avoir orchestré l’attentat du 18 juillet 1994.

Samedi, l’Iran a affirmé que ces accusations étaient sans fondement. La radio nationale iranienne a annoncé qu’un haut juge iranien avait demandé la publication d’un mandat d’arrêt contre le procureur dans l’affaire et d’autres hauts responsables judiciaires, dont l’ancien juge Juan Jose Galeano qui était précédemment chargé de l’affaire.

Une source du gouvernement a déclaré à la presse au palais national que le président Nestor Kirchner avait demandé la démission d’un haut membre du gouvernement qui avait publiquement pris le parti de l’Iran.

Luis D’Elia, sous-secrétaire controversé pour la terre et l’habitat et membre de l’extrême gauche de l’équipe de Kirchner, avait rendu visite à la mission diplomatique iranienne de Buenos Aires afin de remettre une lettre attaquant le juge sur cette affaire.

On ne sait pas si D’Elia a démissionné ou non.

Dans l’attentat de 1994, un camion bourré d’explosifs avait réduit en miettes le bâtiment de sept étages de l’Argentine Israeli Mutual Association, symbole de la communauté juive du pays, la plus grande en Amérique Latine.

Les dirigeants argentins, israéliens et américains ont toujours rejeté la responsabilité de cet attentat sur le Hezbollah soutenu par l’Iran.

Dans des documents juridiques, les procureurs argentins affirment que l’attentat pourrait avoir des liens avec la décision de l’Argentine de cesser d’assister l’Iran en lui fournissant de la technologie et du matériel nucléaire.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous