Iran and its NeighboursIrakRice: Il n’est pas nécessaire à l’Iran de négocier...

Rice: Il n’est pas nécessaire à l’Iran de négocier avec l’Amérique pour stopper son ingérence en Ira

-

Iran Focus, Washington, DC, 22 décembre – La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, a insisté jeudi sur le fait que l’administration Bush avait été raisonnable en offrant à l’Iran une chance de mener des pourparlers directs avec Téhéran s’il acceptait de cesser ses activités d’enrichissement d’uranium.

« Nous avons donné aux Iraniens une chance de discuter. En réalité, nous avons dit que nous allions revenir sur une politique vieille de 27 ans. J’ai moi-même dit que j’irais n’importe où et n’importe quand pour dialoguer avec mon homologue iranien et avec les autres dirigeants iraniens, s’ils acceptaient tout simplement de faire la seule chose que le monde leur demande depuis presque trois ans : suspendre leur programme d’enrichissement afin qu’ils ne puissent continuer à perfectionner leur technologie de production d’armes nucléaires », a déclaré Rice dans une interview avec PBS. « Nous leur avons offert cette chance. »

Rice a déclaré que l’Iran et la Syrie tenteraient de « leur faire payer le prix » de leur promesse de cesser de déstabiliser l’Irak. « Le problème dans l’idée de ‘parler avec l’Iran’ ou de ‘parler avec la Syrie’ est que, si l’Iran et/ou la Syrie pensent que c’est dans leur intérêt, ils ne le feront pas, ou bien ils tenteront d’en tirer une contrepartie. »

« Je n’ai jamais cru une minute que les Iraniens allaient ouvrir le dialogue sur l’Irak et abandonner leur programme nucléaire sans chercher à en tirer une sorte d’arrangement », a-t-elle dit. « Si les Iraniens et les Syriens veulent agir pour déstabiliser l’Irak, ils peuvent très bien le faire sans dialoguer avec nous. »

« Nous leur disons ce qu’ils doivent faire pour stabiliser l’Irak, alors qu’ils sont ceux en réalité qui déstabilisent ce pays, ils savent très bien ce qu’ils font. Ils peuvent arrêter cela quand ils le veulent. Peut-être que la raison pour laquelle ils dialogueraient avec nous est l’idée qu’ils puissent tirer avantage de cette coopération en Irak, et c’est un prix que nous refusons de payer », a déclaré Rice.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous