Iran and its NeighboursIrakTéhéran provoque Washington à la conférence sur l’Irak

Téhéran provoque Washington à la conférence sur l’Irak

-

Le Figaro, 10 mars – Cette rencontre internationale était considérée comme une opportunité pour une ouverture de dialogue entre l’Iran et les Etats-Unis.

La conférence internationale sur l’Irak devait être l’occasion d’un premier dialogue direct pour Américains, Iraniens et Syriens. Mais en fait de discussions, Téhéran est apparu inflexible : le représentant iranien, Abbas Araghtchi, a nié que son pays attise les violences chez son voisin irakien en rejetant la responsabilité sur la présence des troupes américaines.

Si les forces internationales «établissent un calendrier de retrait des troupes d’Irak, cela contribuera à résoudre le problème de la violence», a affirmé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, assurant que Téhéran était «prêt à aider à ramener la paix et la stabilité à l’Irak».

Un peu plus tôt dans la journée, les Américains tout comme le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki, un chiite, avaient appelé les voisins de l’Irak, et notamment à la République islamique, à arrêter de s’ingérer dans les affaires irakiennes. «Il faut arrêter toute forme d’aide financière, d’incitation religieuse ou médiatique, de support logistique ou d’approvisionnement en armes et en combattants qui serviront à tuer nos enfants, nos femmes, les personnes âgées ou à attaquer nos mosquées et nos églises», a plaidé Nouri al-Maliki.

TROIS EXPLOSIONS

Ses déclarations ont coïncidé avec la chute de trois obus de mortier, en début d’après-midi, à une trentaine de mètres du ministère des Affaires étrangères, qui accueille la conférence. Le ministère, collé à la Zone verte, le secteur ultraprotégé de Bagdad, a subi quelques légers dommages et aucune victime n’est à déplorer. Mais trois kilomètres plus au nord, au moins 26 personnes, dont six soldats irakiens, ont été tuées lors d’un attentat suicide à la voiture piégée dans Sadr City. Un attentat similaire a fait un mort, non loin de ce quartier chiite, et plus au sud un civil a été tué dans une explosion. Huit autres personnes ont péri dans plusieurs attaques à travers le pays.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous