Iran and its NeighboursIrakMarins capturés: l'ambassadeur iranien à Londres convoqué pour la...

Marins capturés: l’ambassadeur iranien à Londres convoqué pour la 3e fois

-

AFP, Londres, 26 mars – L’ambassadeur iranien à Londres, Rasoul Movahedian, a été reçu lundi pour la troisième fois au Foreign Office pour évoquer la situation des quinze marins britanniques capturés vendredi dans le Golfe par l’Iran, a-t-on appris auprès du ministère britannique des Affaires étrangères.

M. Mohavedian a rencontré Lord David Triesman, le secrétaire d’Etat britannique aux Affaires étrangères. La discussion, qui a duré près de 45 minutes, a été qualifiée de « franche » par un porte-parole du Foreign Office.

« Lord Triesman a souligné le sérieux de la situation et répété les demandes du gouvernement concernant le lieu où est détenu notre personnel, les requêtes de notre ambassade pour un accès consulaire, et (le fait) qu’ils devraient être libérés immédiatement », a déclaré ce porte-parole.

« Il a encore insisté sur le fait que nous n’avions aucun doute que notre personnel avait été capturé dans les eaux territoriales irakiennes », a-t-il précisé.

M. Mohavedian avait déjà rencontré Lord Triesman samedi. La veille, l’ambassadeur iranien s’était entretenu avec un haut fonctionnaire britannique, Peter Ricketts.

Le ministre irakien des Affaires étrangères Hoshyar Zebari, s’exprimant lundi sur la BBC Radio Four, a indiqué son pays allait tenter de servir d’intermédiaire auprès de l’Iran.

« Nous avons de bonnes relations, de bonnes discussions, avec le gouvernement iranien », a-t-il expliqué. Nous allons tenter d’user de toute notre influence, toute notre bonne volonté pour nous assurer que ces marins soient libérés aussi vite que possible. »

Dans la matinée, M. Zebari, prenant position pour la première fois dans cette affaire, avait déclaré que les marins avaient été capturés dans les eaux irakiennes, comme l’affirme Londres, rejetant la version de Téhéran selon laquelle, ils ont été capturés dans les eaux iraniennes.

Ceux-ci sont actuellement « interrogés » et devront « répondre » de violation des eaux territoriales iraniennes, avait ensuite affirmé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Mehdi Mostafavi, cité par la télévision.

Plus tard, le ministre britannique de la Défense Des Browne a indiqué que le Royaume-Uni faisait « tout son possible » pour obtenir la libération de son personnel, 8 marins et 7 Royal marines (fantassins embarqués).

A Ankara, la ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett a exhorté Téhéran à autoriser des responsables de son pays à rencontrer les 15 marins, dont une femme, pour vérifier qu’ils étaient en bonne santé.

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous