Iran and its NeighboursIrakIran : La conduite honteuse des marins britanniques

Iran : La conduite honteuse des marins britanniques

-

Où est passé l’honneur ? Poignées de mains et excuses des otages sont « à réprouver »

Commentaires de Jack Jacobs, analyste militaire

Site MSNBC, 6 avril – La capture, l’internement et le rapatriement des marins et fusiliers marins britanniques ne peuvent être qualifiés que de spectacle pitoyable. Du début à la fin, les Anglais n’ont accumulé que l’opprobre, et l’on a du mal à se rappeler les cas récents où un groupe de soldats a agi avec aussi peu de professionnalisme et autant de déshonneur.

Dès le départ, les choses étaient condamnées à mal finir. Bien que l’enquête inévitable du ministère de la Défense déterminera le fil des événements qui a conduit à la capture, il semble que l’équipe d’abordage n’ait pas suivi la pratique généralement admise pour ce genre d’opération.

Par exemple, il y a eu soit un soutien aérien et maritime inefficace, ou pas de soutien du tout. Les gardiens de la révolution iraniens se sont vus laisser approcher assez près pour capturer des forces britanniques et des preuves existent comme quoi les Anglais n’avaient personne pour surveiller l’opération de recherche.

Le code de conduite militaire des Etats-Unis dit notamment que:
Je ne me rendrais jamais de mon propre gré. Si je suis en poste de commandement, je n’accepterai jamais la reddition des membres sous mon commandement tant qu’ils ont les moyens de résister.

A l’opposé, ces génies anglais se sont rendus sans tirer un coup de feu pour se défendre.

Et les choses ont été de mal en pis à partir de ce moment.

En captivité, plutôt que de ne donner que leur nom, grade, numéro d’identité et date de naissance, les Anglais se sont mis à s’excuser d’avoir été dans les eaux iraniennes (ils ne l’étaient pas selon le gouvernement britannique) et ils ont accepté de se faire filmer en le faisant.

Puis est venu l’avant-dernière étape : la présentation des costumes et des présents. Dès que leur libération a été arrangée, les prisonniers britanniques ont joyeusement accepté un petit souvenir de leur internement et un costume neuf et mal coupé qui les faisait ressembler à des mini-versions de Mahmoud Ahmadinejad.

Et comme si ce n’était pas suffisant, ils ont participé à une dernière comédie avant de quitter l’Iran : quelques propos aimables avec Ahmadinejad, l’architecte de leur incarcération. Des poignées de mains chaleureuses à tout va. Des remerciements pour l’hospitalité. Quelle charmante petite excursion. Désolé pour le dérangement.

Dès qu’ils ont été libérés, certains ont fait un éloge ardent des Iraniens, s’excusant une fois de plus pour leur intrusion.

Certains ont suggéré que l’attitude répréhensible des Britanniques aurait été causée par la force. Quelqu’un pourrait-il nous expliquer comment c’est arrivé à des captifs en l’espace de si peu de jours, des soldats qui n’étaient pas isolés et ne montraient pas de signe de souffrance ? En effet, des vidéos les ont montrés en train de manger de bon coeur et manifestement pas en difficulté. De quoi ont-il été menacés … d’être privés de desserts?

Il va de soi qu’on attend une enquête détaillée du ministère de la Défense, et à l’évidence il y aura des recommandations pour s’assurer que les soldats bénéficient d’un entraînement approprié, d’un soutien adéquat, d’un commandement compétent et capables de distinguer entre une bonne et une mauvaise attitude. C’est également un avertissement pour nos troupes. Bien que nous travaillions dur pour inculquer à nos troupes l’esprit du Code de Conduite et l’éthique du guerrier, nous devons rester vigilants en exigeant une conduite honorable.

Beaucoup d’entre nous connaissent de braves soldats américains, prisonniers dans des guerres passées, qui ont enduré des années de captivité en isolement sans donner la moindre information, même sous la torture. Et l’Angleterre a sa propre grande génération, des soldats qui ont combattu un ennemi déterminé et supérieur en jurant de ne jamais se rendre. Comme l’a observé Churchill, ce furent là les plus grands moments de la Grande-Bretagne.

Pas celui-là.

Jack Jacobs est un analyste militaire de MSNBC, colonel à la retraite de l’armée américaine.

URL: http://www.msnbc.msn.com/id/17972136/

7,062FansLike
1,164FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous