Iran and its NeighboursIrakEmirats: inauguration d'une base militaire près du détroit d'Ormuz

Emirats: inauguration d’une base militaire près du détroit d’Ormuz

-

AFP : Les Emirats arabes unis ont inauguré une base navale à Foujeirah (est), sur le Golfe d’Oman, dans le cadre de mesures visant à assurer le transit du pétrole en cas de fermeture du détroit stratégique d’Ormuz, rapporte jeudi la presse locale.

La construction de la base s’inscrit « dans le cadre des plans de défense stratégique des Emirats visant à protéger leurs eaux territoriales, leurs intérêts vitaux et la navigation dans le détroit d’Ormuz, par lequel transite plus de 60% de la consommation mondiale de pétrole », a indiqué l’agence officielle Wam, citée par la presse locale.

L’Iran a averti à plusieurs reprises qu’il pourrait fermer ce détroit en cas d’attaque contre ses installations nucléaires.

La base émiratie a été construite à Foujeirah « en raison de son emplacement stratégique (…) près du détroit d’Ormuz », situé entre l’Iran au nord, et Oman et les Emirats arabes unis au sud, a souligné Wam.

Près de la totalité des exportations pétrolières des Emirats, quatrième producteur de l’OPEP, transite par ce détroit.

L’émirat d’Abou Dhabi, qui contrôle plus de 90% des réserves en pétrole des Emirats arabes unis, construit actuellement un terminal de stockage pétrolier au même emplacement, ainsi que des centrales électrique et hydraulique et des silos à céréales.

Ces projets visent à anticiper une éventuelle fermeture par l’Iran du détroit d’Ormuz qui relie le Golfe, bordé de riches Etats pétroliers comme l’Arabie saoudite, le Koweït, Bahreïn et le Qatar, à la mer d’Oman.

Le port de Foujeirah deviendra « un point de départ majeur pour les exportations de pétrole et de gaz », a estimé Riad Kahwaji, fondateur de l’Institut d’analyse militaire du Golfe et du Proche-Orient.

Selon lui, un oléoduc reliant Abou Dhabi à Foujeirah, et un gazoduc reliant le Qatar, Abou Dhabi, Foujeirah et Oman, sont en projet.

« Nous avons entendu dans les médias ces dernières années les menaces directes et indirectes de l’Iran, qui veut fermer le détroit d’Ormuz s’il est attaqué. Des pays tels que le Qatar, les Emirats, le Koweït, Bahreïn et l’Irak seraient vraiment bloqués si le détroit d’Ormuz était fermé », a-t-il souligné.

« Il est naturel que ces pays prévoient un plan de rechange, au moment où les menaces semblent s’accentuer », afin de « pouvoir continuer d’exporter leurs produits, et aussi d’importer » en cas de fermeture du détroit.

7,062FansLike
1,164FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous