Iran and its NeighboursIrakDémission du ministre irakien des Communications en conflit avec...

Démission du ministre irakien des Communications en conflit avec Maliki

-

AFP, 27 aout – Le ministre irakien des Communications, Mohammed Taoufiq Allaoui, a annoncé lundi avoir présenté sa démission en raison des « ingérences politiques » du Premier ministre Nouri al-Maliki au sein de son ministère.

« ingérences politiques » du Premier ministre Nouri al-Maliki au sein de son ministère.

« J’ai démissionné parce que Maliki refusait (…) (d’arrêter) ses ingérences politiques au sein de mon ministère », a déclaré par téléphone à l’AFP M. Allaoui depuis Londres, en assurant avoir demandé fin juillet au chef du gouvernement de cesser ses « ingérences ».

Il s’agit de la première démission à survenir au sein du gouvernement Maliki depuis sa formation in 2010. L’an dernier, le ministre de l’Electricité Raad Chalal al-Ani avait été congédié pour avoir validé deux contrats jugés illégaux d’un montant de 1,7 milliard de dollars.

M. Allaoui est membre du bloc Iraqiya, dominé par les sunnites, qui au début de l’année avait soutenu l’idée d’une motion de défiance à l’encontre de M. Maliki.

« J’avais posé certaines conditions au Premier ministre, notamment que cessent les ingérences politiques dans mon ministère, sinon je ne veux pas occuper cette fonction », a dit M. Allaoui.

« Je lui avais dit: +soit vous respectez ces conditions, soit vous acceptez ma démission+. Après un mois, il a accepté ma démission », a dit l’ex-ministre. Il a accusé M. Maliki d’avoir transféré, contre son gré, des responsables de son ministère.

« Certains de nos hauts responsables sont très loyaux et travaillent très dur. Il m’a demandé de les transférer vers leurs anciens ministères. Je l’ai prié de les garder, mais il a refusé », a affirmé M. Allaoui.

La démission de M. Allaoui, confirmée par le porte-parole du ministère des Communications, constitue le dernier épisode en date dans le conflit politique opposant depuis le retrait des troupes américaines en décembre M. Maliki, un chiite, au bloc Irakiya qui l’accuse de chercher à monopoliser le pouvoir.

Le procès par contumace, entamé en mai, du vice-président Tarek al-Hachémi, accusé d’avoir commandité des assassinats, a également avivé les tensions entre M. Maliki et le bloc Irakiya dont fait partie M. Hachémi. Ce dernier a dénoncé une procédure à des fins purement politiques.

Cette crise politique paralyse le gouvernement et le Parlement, où aucune législation significative n’a été votée à l’exception du budget, alors que d’autres projets, notamment une loi pour réguler le secteur pétrolier, ont été reportés.

 

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous