IranIran: des auteurs de SMS contre Khomeiny arrêtés (justice)

Iran: des auteurs de SMS contre Khomeiny arrêtés (justice)

-

TÉHÉRAN, 28 septembre 2014 (AFP) – Plusieurs personnes accusées d’avoir rédigé et diffusé sur les réseaux sociaux des « messages insultants » contre le fondateur de la République islamique, l’ayatollah Rouhollah Khomeiny, ont été arrêtés en Iran, a annoncé dimanche un haut responsable judiciaire.

La diffusion depuis quelques semaines de SMS d’insultes ou de moqueries à l’encontre des principales figures du pays a amené la Justice à réclamer au gouvernement une interdiction ou un contrôle plus sévère des réseaux mobiles de messagerie gratuite Viber, Tango et WhatsApp.

« Les responsables de ces messages d’insultes sur certains réseaux sociaux ont été identifiés et arrêtés », a déclaré le procureur général Ebrahim Raissi, cité par l’agence d’information du pouvoir judiciaire (www.mizanonline.ir), sans donner d’autres détails.

La semaine dernière, onze personnes avaient été arrêtées dans la province de Shiraz (sud), accusées d’avoir diffusé des SMS « insultants » à l’encontre de l’imam Khomeiny, selon un responsable local.

Le ministre des Télécommunications et plusieurs responsables judiciaires et policiers se sont dits hostiles à une interdiction des réseaux sociaux, tout en estimant nécessaire de bloquer les messages délictueux.

« L’utilisation des réseaux sociaux (…) est la condition de tout progrès et cette technologie est inévitable, mais il faut contrôler et surveiller ces réseaux pour empêcher une utilisation nocive », a déclaré le chef de la police, Esmaïl Ahmadi-Moghadam.

L’Iran bloque déjà l’accès aux réseaux Twitter, Facebook et YouTube et à de nombreux autres sites internet dont le contenu est jugé contraire aux valeurs islamiques ou hostile à l’Iran.

La censure du web est un sujet de discorde entre l’aile dure du régime et certains membres du gouvernement –dont le président Hassan Rohani– qui utilisent les réseaux sociaux. Début septembre, M. Rohani avait estimé que la censure de l’internet était contre-productive.

Dimanche, le directeur général de Twitter, Dick Costolo, a affirmé dans un message (@dickc) avoir eu « une bonne conversation téléphonique (…) sur l’accès libre à Twitter en Iran » avec le chef de la diplomatie Mohammad Javad Zarif, actuellement à New York.

M. Zarif, qui postait régulièrement depuis un an des messages sur sa page Facebook et son compte certifié Twitter, est inactif sur les réseaux sociaux depuis début juillet.

Jeudi, Dick Costolo avait plaidé auprès de M. Rohani pour la libéralisation de Twitter alors que des extraits de son discours à l’Assemblée générale de l’ONU étaient diffusés sur le compte du président (@HassanRouhani): « M. le président, j’apprécie vos tweets depuis l’ONU. Nous aimerions que les Iraniens les apprécient aussi. A quand? ».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous