IranDroits de l'hommeAllan Hogarth d’Amnesty International: Rohani a tenté de se...

Allan Hogarth d’Amnesty International: Rohani a tenté de se faire passer pour un réformateur aux manières douces en Iran

-

Iran Focus – Allan Hogarth, chef des affaires politiques et gouvernementales d’Amnesty International a déclaré au quotidien britannique The Telegraph: « Le président Rohani a tenté de se faire passer pour un réformateur aux manières douces, mais la réalité brutale veut que l’Iran a pendu en moyenne deux condamnés par jour, la grande majorité après des procès déloyaux ».

« Le spectacle ubuesque de personnes attachées, les yeux bandés et soulevées en l’air par des grues lors des pendaisons publiques est un spectacle courant dans l’Iran de Rohani ».

Bon nombre de ces exécutions ont eu lieu après des procès qui n’ont duré que « quelques minutes », a ajouté M. Hogarth.

« L’Iran est un violateur en série des droits humains et la Grande-Bretagne doit le faire ressortir dans toutes ses transactions avec ce pays », a-t-il dit.

Dans son édition du 1er octobre, le Telegraph écrit : « Au cours de la dernière décennie, le régime actuel a pendu entre 500 et 600 Iraniens chaque année. En 1988, les autorités ont vidé les prisons surpeuplées de l’Iran en exécutant des milliers de prisonniers politiques.

« Mostafa Pour-Mohammadi, agissant alors en tant que ministre de l’Information, a été accusé d’être un membre du comité officiel qui avait supervisé ces massacres. Quand M. Rohani a pris ses fonctions, il a immédiatement nommé Pour-Mohammadi comme ministre de la Justice en Iran ».

Le non respect de ses promesses par président Hassan Rouhani a également été le constat de Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU. Dans son rapport du 13 septembre dernier à l’assemblée générale des Nations unies, il a affirmé: « Le président Rohani a promis de réduire les restrictions contre la liberté d’expression et de garantir la sécurité de la presse. Malheureusement, ces promesses n’ont pas encore conduit à des améliorations significatives, et les restrictions contre la liberté d’expression continuent d’affecter de nombreux domaines », écrit-il dans son rapport annuel sur les droits de l’homme en Iran, à l’attention de l’Assemblée générale des Nations unies.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous