IranDroits de l'hommeLa France ouvre une enquête pour "crimes contre l'humanité"...

La France ouvre une enquête pour « crimes contre l’humanité » contre le régime Assad

-

La France ouvre une enquête pour "crimes contre l'humanité" contre le régime Assad

Une enquête pour « crimes contre l’humanité » a été ouverte en France pour des exactions commises par le régime syrien entre 2011 et 2013, a rapporté la journaliste Pauline Talagrand de l’Agence France Presse.

Après un signalement du ministère français des Affaires étrangères, le parquet de Paris a ouvert le 15 septembre une enquête préliminaire pour « crimes contre l’humanité », qui vise des faits d’enlèvements et de tortures commis par le régime syrien, selon une source judiciaire. 

L’enquête se base notamment sur le témoignage de « César », un ex-photographe de la police militaire syrienne qui s’était enfui de Syrie en 2013, en emportant 55.000 photographies effroyables de corps torturés. 

« Face à ces crimes qui heurtent la conscience humaine, à cette bureaucratie de l’horreur, face à cette négation des valeurs d’humanité, il est de notre responsabilité d’agir contre l’impunité de ces assassins », a affirmé le chef de la diplomatie française Laurent Fabius dans une déclaration transmise à l’AFP. 

Evoquant « la cruauté systématique du régime de Bachar al-Assad », M. Fabius a appelé l’ONU et notamment la Commission d’enquête internationale sur la Syrie « à poursuivre avec une détermination renforcée » ses investigations. 

De leur côté, les enquêteurs français travailleront notamment à partir des photos accumulées pendant deux ans par « César », qui dit avoir travaillé dans une unité de documentation de la police militaire syrienne avant d’être exfiltré de Syrie en juillet 2013. 

Dans un entretien publié sur le site de l’hebdomadaire L’Obs, cet homme réfugié en France dit vouloir « montrer le vrai visage de Bachar al-Assad, celui d’un dictateur qui a fait couler beaucoup de sang ». 

Lors d’une conférence de presse à Paris en mars 2014, plusieurs photos d’une cruauté insoutenable, provenant d’une carte-mémoire emportée par « César », avaient été projetées. 

Sur ces clichés, on voyait des yeux arrachés, des gens avec des lésions sur le dos ou le ventre, des corps décharnés et aussi une photo montrant une centaine de cadavres gisant dans un hangar, au milieu de sacs de plastique devant servir à les enterrer. Damas avait alors qualifié ce rapport de « politique ». 

Pour que l’enquête française puisse se poursuivre, il faudra qu’une victime des exactions soit de nationalité française ou qu’un des responsables impliqués habite en France, a expliqué ene source proche du dossier. 

En attendant, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) s’est félicitée de l’ouverture de l’enquête préliminaire, « une première dans le monde ». « Le moment choisi n’est pas innocent », a toutefois relevé son président d’honneur Patrick Beaudouin. 

Lundi, lors de l’Assemblée générale de l’ONU, le président François Hollande a redit qu' »on ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau », se prononçant ainsi pour l’exclusion de Bachar al-Assad d’une solution politique au conflit, que réclament au contraire Moscou et l’Iran

Le président américain Barack Obama a lui aussi insisté mardi sur le départ de M. Assad du pouvoir pour vaincre les jihadistes de l’Etat islamique (EI), tandis que l’Arabie saoudite martelait qu’il « n’y a pas d’avenir pour Assad en Syrie ».

Lire aussi: 

Iran : Rohani défend fermement les atrocités d’Assad à New York

 

 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous