IranDroits de l'hommeIran : arrestations des sympathisants de l’opposition iranienne

Iran : arrestations des sympathisants de l’opposition iranienne

-

Iran : arrestations des sympathisants de l’opposition iranienne

Dans un communiqué, le Conseil national de la Résistance Iranienne a appelé les organisations des droits de l’homme à condamner fermement ces arrestations arbitraires et intervenir d’urgence pour la libération de ces prisonniers d’opinion.

Le communiqué précise que Fatemeh Mosanna, mère de deux enfants, a été arrêtée le 5 octobre dans sa résidence de Téhéran. Elle avait déjà passé plusieurs années en prison dans les années 80, pour avoir soutenu l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

Elle avait été à nouveau arrêtée en février 2012 avec son mari, Hassan Sadeghi, et son fils de 17 ans, Nima. Morteza, Ali et Mostafa Mosanna, trois frères de Mme Mosanna, ont été exécutés par le régime en 1981 et 1982.

M. Alireza Shariat-Panahi a pour sa part été arrêté le 5 octobre 2015 et transféré dans un lieu inconnu. Ce sympathisant de l’OMPI est un ancien prisonnier politique, détenu pendant des années dans les conditions difficiles des prisons du régime malgré un grave handicap physique.

Mme Fatemeh Ziaei et son mari Mahmoud Azimi ont également été arrêtés dans leur maison lors d’un raid le 11 octobre par les agents du VEVAK. Mme Ziaei, 58 ans, avait été emprisonnée et torturée pendant 5 ans dans les années 80 pour avoir soutenu l’OMPI.

Elle avait été arrêtée à nouveau le 20 février 2009 pour s’être rendue au camp d’Achraf et a passé plus de deux ans en prison. Etant donné que ses deux filles sont membres de l’OMPI, elle avait été arrêtée une troisième fois le 8 juin 2013 par les agents du renseignement du régime alors qu’elle était en mauvaise santé et sous traitement.

M. Mahmoud Azimi, 64 ans, était prisonnier politique sous le régime précédent et a été arrêté à plusieurs reprises depuis les années 80, notamment en 2010 et 2013.

Dans un communiqué, le Conseil national de la Résistance Iranienne a appelé les organisations des droits de l’homme à condamner fermement ces arrestations arbitraires et intervenir d’urgence pour la libération de ces prisonniers d’opinion.

Par ailleurs, un groupe de prisonniers politiques iraniens a dénoncé le voyage en Iran du ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier. Il participait le 17 octobre à une réunion de « Munich Security Conférence » (MSC), organisée à Téhéran.

Dans leur lettre transmise secrètement depuis la prison, les courageux prisonniers politiques ont écrit : « Comment pouvez-vous attendre des solutions pour des problèmes de sécurité régionales et internationales, de la part d’un régime qui n’assure pas la sécurité de son propre peuple, un régime qui tue et torture des citoyens de son propre pays ?

Alors que le régime iranien est le premier exportateur du terrorisme vers les autres pays de la région, notamment l’Irak, la Syrie et le Yémen, comment voulez-vous que ce régime fournisse une quelconque solution aux problèmes de sécurité dans ces pays ?

Nous les prisonniers politiques iraniens, n’approuvons pas votre visite à Téhéran et vos rencontres avec les responsables du régime iranien. Cependant, si vous décidez de faire cette visite, nous souhaitons vous inviter à venir nous rendre visite dans les prisons et entendre notre avis sur le rôle du régime iranien vis-à-vis de la sécurité dans la région et dans le monde. »

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous