IranDroits de l'hommeDes ressortissants iraniens ont protesté à Bruxelles contre l'exécution...

Des ressortissants iraniens ont protesté à Bruxelles contre l’exécution de 28 prisonniers

-

Des ressortissants iraniens ont protesté à Bruxelles contre l'exécution de 28 prisonniers

Belga – Une centaine de personnes ont manifesté place de la Monnaie à Bruxelles lundi, entre 17h30 et 18h30, pour dénoncer la pendaison mardi dernier de 28 prisonniers de la minorité kurde sunnite à la prison de Gohardacht dans la ville de Karaj en Iran.

Ce rassemblement était organisé par l’association des femmes démocrates iraniennes, l’association des jeunes et étudiants démocrates iraniens ainsi que l’association des réfugiés iraniens en Belgique (IranRef).

Armés de pancartes avec des photos des prisonniers exécutés, les manifestants ont dénoncé ce qu’ils considèrent comme l’un des plus important crime du régime iranien au cours de ces dernières années. Ils rappellent que l’Iran dénombre le plus grand nombre d’exécutions par habitant dans le monde, avec au moins 1.000 personnes pendues en 2015.

Les manifestants demandent aux autorités belges et européennes de condamner publiquement ces exécutions et de conditionner leurs relations économiques avec l’Iran à des progrès en matière de droits de l’Homme. Ils souhaitent que les crimes contre l’humanité du régime iranien soient jugés devant la Cour pénale internationale.

« On a fait savoir au ministre belge des Affaires étrangères (Didier Reynders) que l’exécution d’une vingtaine de prisonniers iraniens a été condamnée par ses homologues français, allemand, anglais et à l’ONU et on espère qu’il condamnera également publiquement ce massacre », a déclaré Sourosh Abouthalebi, président de l’association des jeunes et étudiants démocrates iraniens en Belgique. « Sous le président Hassan Rohani qui est présenté comme un modéré, le régime iranien exécute trois fois plus que durant la période de Mahmoud Ahmadinejad, le précédent président réputé comme particulièrement dur. »

Lors du rassemblement, les manifestants ont également commémoré les exécutions de masse de plus de 30.000 prisonniers politiques durant l’été 1988.

Sourcehttp://www.bruzz.be/node/129140

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous