IranDroits de l'hommeLe père d'un manifestant iranien se suicide suite à...

Le père d’un manifestant iranien se suicide suite à la condamnation à mort de son fils

-

Le père d'un manifestant iranien se suicide suite à la condamnation à mort de son fils

Par Jubin Katiraie

Le père d’un prisonnier politique iranien emprisonné dans le quartier des condamnés à mort est décédé des suites d’un suicide.

Mohammad Moradi, 60 ans, le père du manifestant Amir Hossein Moradi, est décédé chez lui lundi matin, après avoir subi de fortes pressions après la confirmation de la condamnation à mort de son fils, ce que l’avocat de son fils Babak Paknia a confirmé. Sa femme a affirmé qu’il parlait constamment de son fils, montrant une extrême inquiétude.

Après la mort de Moradi, la chaîne Telegram du site Emteded a déclaré que les forces de sécurité et les personnes avec des caméras sont descendues dans la maison et sont restées «pendant quelques heures», selon le journaliste Mehdi Mahmoudian ils tentaient d’extraire des « aveux forcés » de la famille.

Amir Hossein, 26 ans, a été arrêté pour avoir pris part aux manifestations de novembre 2019 contre la décision des autorités de tripler les prix de l’essence le lendemain et a été condamné à mort, aux côtés des autres manifestants Saeed Tamjidi et Mohammad Rajabi. Les rapports indiquent qu’il a été torturé après avoir été arrêté ; à savoir battu, soumis à des chocs électriques et forcé à supporter un agent debout sur sa poitrine. On lui a dit que sa torture et son isolement se poursuivraient jusqu’à ce qu’il avoue.

Les condamnations à mort du trio ont été confirmées en juin, mais les Iraniens ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux qui a abouti à la révision des peines après que le hashtag « Ne les exécuter pas » a été utilisé plus de 10 millions de fois, y compris par le président des États-Unis. Malgré cela, la famille d’Amir Hossein a été soumise à une « pression mentale » et maintenue dans l’incertitude quant à la condamnation à mort, ce qui indique que l’examen n’a pas vraiment épargné la vie de ces trois manifestants. Comme le régime le fait habituellement, il avait l’intention de retarder l’exécution jusqu’à ce que la mobilisation s’estompe, mais n’a jamais voulu arrêter complètement l’exécution.

Une source bien informée a déclaré qu’après la mort de son père, la mère et le frère d’Amir Hossein avaient été convoqués par les services de renseignement et menacés d’arrestation s’ils parlaient à la presse.

La source a déclaré : « Depuis l’arrestation et la condamnation à mort d’Amir Hossein, ses parents sont en mauvaise santé mentale. Son père était soumis à une forte pression.

Au moins neuf manifestants iraniens sont dans le couloir de la mort, mais le nombre réel peut être beaucoup plus élevé en raison du secret de l’État.

En août, les autorités iraniennes ont pendu le manifestant Mostafa Salehi, père de deux enfants d’Ispahan, dans le centre de l’Iran, et début septembre, ils ont pendu le manifestant et champion de lutte Navid Afkari de Chiraz, dans le sud-ouest de l’Iran.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous