IranDroits de l'hommeIran, la résurrection du concept de « révolution »

Iran, la résurrection du concept de « révolution »

-

Ces jours-ci, l’environnement politique et social de l’Iran a connu des tempêtes massives.

Nous savons tous que le régime du « Velayat-e Faqih », imposée par les mollahs du régime, n’a jamais été la volonté ou le choix du peuple iranien. La raison en est très simple.

Rouhollah Khomeiny, le fondateur du régime, a ignoré toutes les formes et tous les mécanismes de gouvernement démocratique depuis le début. Il interdit la formation d’un parlement constituant avec la participation d’élus. Au lieu de cela, il a créé le soi-disant « conseil d’experts », qui avait pour mission de mettre en œuvre la constitution souhaitée par Khomeiny sur la base de ses propres pensées médiévales et inhumaines.

Quand il est arrivé au pouvoir, il s’est présenté comme le représentant de Dieu sur terre, donc il n’était même pas fidèle à ses propres lois écrites. Dans un discours précédent, il a même déclaré qu’il pourrait dire quelque chose aujourd’hui et le changer demain.

Iran, la résurrection du concept de « révolution »Il savait mieux que quiconque que son système n’aurait aucun partisan, tant national qu’international. Par conséquent, il a décidé d’anéantir et de massacrer toutes les forces progressistes du pays, en particulier l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) et l’Organisation des guérillas fédaï du peuple iranien, les deux principales organisations qui ont combattu avec le régime du Shah.

Afin de combattre les forces progressistes, Khomeiny a fondé le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), qui est principalement responsable de la protection du chef suprême. Cette institution poursuit également plusieurs objectifs en parallèle, tels que la répression intérieure sanglante et le terrorisme, la prise d’otages, la création de crises et le bellicisme à l’extérieur des frontières de l’Iran.

Aux côtés de ses forces répressives, la propagande du régime, principalement son organisation de radio et de télévision, connue sous le nom d’IRIB, est chargée de publier le récit selon lequel rien de significatif ne se passe en Iran et que le pays sous le régime des mollahs est un îlot de stabilité, comme a récemment affirmé le ministre des Affaires étrangères du régime.

Le but est de désespérer le peuple et de diminuer tout espoir de changement vers un Iran libre et démocratique, tout en effaçant la tête du peuple de cette pensée.

Cependant, grâce à la présence d’une résistance organisée au cours des quatre dernières décennies, la mission du régime de maintenir le peuple iranien dans l’ignorance n’a pas été réalisée, et tous les rêves du régime d’un régime solide et continu s’estompent maintenant.

Lorsque nous parlons d’un changement fondamental, nous devons analyser les changements dans les protestations en cours. La demande la plus importante du peuple, le renversement du régime, est enfin devenue réalisable.

De nombreuses personnes et analystes ont présenté cette situation actuelle, non comme un « soulèvement national », mais comme une « révolution », semblable à la révolution de 1979 qui a renversé le régime du Shah.

Cette évolution se produit en raison de l’effondrement des murs de la peur, de l’incrédulité du régime face au renversement et de la résurrection du mot-clé « révolution ».

Les gens, en particulier les jeunes, ont réalisé leur pouvoir miraculeux en façonnant le destin de leur pays. Personne n’a peur de la police anti-émeute, des gardiens de la révolution, du Basij, des agents en civil ou du tristement célèbre ministère du renseignement du régime. Des femmes et des filles iraniennes courageuses se sont retrouvées face à face avec les forces du régime et ont semé la peur au plus profond de leur cœur.

Ce changement fondamental, si nous n’y prêtons pas attention, va se perdre dans l’analyse des événements politiques et sociaux en Iran. La seule voie à suivre est de reconnaître le droit du peuple à l’autodéfense et de le maintenir.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous