IranDroits de l'hommeUn stratège adepte de la terre brûlée à la...

Un stratège adepte de la terre brûlée à la tête de l’Armée de l’Air iranienne

-

Iran Focus, Téhéran, le 22 janvier – Un haut commandant des gardiens de la révolution Iranienne qui avait juré par le passé que « l’Amérique ne serait en sécurité dans aucune partie du monde islamique » a été nommé à la tête de l’aviation militaire au sein du corps des gardiens de la révolution.

Samedi dernier, le guide suprême de l’Iran l’ayatollah Ali Khamenei a publié un décret dans lequel il nomme le général de Hossein Salami au poste de commandant de l’armée de l’Air du corps des gardiens de la révolution (CGR). Un autre haut commandant des gardiens, le général Mohammad-Reza Zahedi, s’est vu confié le commandement de l’Armée de Terre du CGR.

Le Général Salami est connu pour être le père de la doctrine de la « guerre asymétrique » pratiquée par le CGR. Il a participé à son élaboration au cours des mois qui ont précédé la guerre en Irak. A l’époque, Salami occupait la fonction de directeur des opérations au sein de l’état-major du CGR.

Cette doctrine militaire repose sur des éléments employés comme outils stratégiques dans le cadre d’une opération militaire : l’usage à grande échelle des opérations suicides pour toucher les intérêts des Etats-Unis et de l’Occident partout dans le monde, et l’utilisation d’armes à destruction massive.

Le 4 juillet 2004, au cours d’une cérémonie de recrutements de volontaires pour des attentats-suicides contre des cibles occidentales et israéliennes, le général Salami à appelé à la destruction des Etats-Unis.

« Aujourd’hui, l’Amérique sait que, grâce à leur désir d’accéder au statut de martyrs, les musulmans ont découvert une nouvelle technologie et sont capable d’élaborer des produits de haute technologie. C’est ça qui leur fait peur ». Ces propos de Salami ont été rapportés par l’agence de presse officiel l’ISNA.

Dans sa nouvelle fonction de commandant de l’armée de l’Air du CGR, le général Salami aura la responsabilité du projet de développement des missiles balistiques qui équiperont le pays et qui sont une composante fondamentale de la doctrine de la guerre asymétrique. L’importance des missiles réside dans le fait qu’elle permettent de transporter ces armes [à destruction massive »>.

En novembre, Khamenei avait nommé Salami au poste de vice-président du Comité des chefs d’États-majors interarmes du CGR.
Lors du discours prononcé en juillet 2004, Salami avait avancé l’argument que les pays musulmans utilisent le pétrole comme moyen de pression sur l’Occident.

Salami avait dit cela à cause du positionnement stratégique et des ressources qu’offrent le Moyen-Orient. Les Etats-Unis souhaitaient imposer leur domination sur cette région mais ils se retrouvent face au monde islamique.

Evoquant les attentats-suicides contre Israël, Salami a déclaré : « Un jeune groupe qui se réclame de la doctrine de l’imam Rouhollah »> Khomeiny et qui s’est inspiré de la révolution islamique [1979″> a mis en œuvre une nouvelle stratégie de lutte et de djihad contre les Israéliens ».

Avec les opérations martyres, la lutte contre Israël a pris un sens religieux et a répandu les valeurs de l’islam. Ce sont ces opérations martyres qui ont apporté la victoire aux forces du Hezbollah au sud du Liban.

Il a assuré que l’Occident et Israël étaient terrifiés par les opérations suicides. « Maintenant, pour l’Amérique aucune partie du monde islamique n’est sure. Aussi les Etats-Unis ne peuvent pas avancer plus loin dans la région et tentent de sécuriser leur présente position ».
Le corps des gardiens de la révolution a été fondé au début de la révolution en 1979 pour être une force armée aux ordres des dirigeants religieux. Ses commandants rendent directement compte au guide suprême, l’ayatollah Khamenei et leur mission est de « protéger et répandre la révolution iranienne ».

Ces nominations surviennent douze jours après l’accident d’avion qui a eu lieu au nord de l’Iran et qui a coûté la vie à 11 hauts commandants du CGR. Se trouvait parmi eux le commandant de l’armée de Terre du CRGI. Alors que le groupe ultra–conservateur vient de consolider son pouvoir après l’accession à la présidence de Mahmoud Ahmadinejad, tenant de l’approche conservatrice, le CGRI traverse une période critique depuis que le Guide Suprême lui a conféré d’importants pouvoirs. Cet accident a porté un coup dur à cette force militaire.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous