IranDroits de l'hommeL’Iran accuse les « étrangers » d’organiser des attentats

L’Iran accuse les « étrangers » d’organiser des attentats

-

Iran Focus, Téhéran, 24 janvier – Mardi, l’Iran a accusé les étrangers d’avoir orchestré un double attentat dans la ville pétrolière d’Ahwaz, dans le sud du pays, qui a provoqué la mort de huit personnes et qui a fait des dizaines de blessés.

Le ministre de l’Intérieur Mostafa Pour-Mohammadi a affirmé que les explosions faisaient partie d’un scénario de « mesures aveugles » orchestrées hors des frontières.

Une des explosions s’est produite peu après 10h00 à l’intérieur d’une banque d’Ahwaz. Le plafond de la Saman Bank s’est effondré et une partie a pris feu, a expliqué le directeur de la banque aux agences de presse officielles.

Le président de la faculté de médecine de la ville a annoncé que jusqu’à présent le bilan était d’au moins huit morts confirmés et 46 blessés.

Une seconde explosion a été provoquée par un bang supersonique à l’Organisation des ressources naturelles.

« Depuis que l’incident a eu lieu, les porte-parole de l’ennemi sont devenus plus actifs et il est clair qu’ils s’attendaient à un tel événement » a déclaré Pour-Mohammadi aux députés pendant une session de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Majlis, a rapporté l’agence de presse officielle de l’État.

« Lorsque les ennemis du système ne parviennent pas à leurs fins par les moyens habituels, ils ont recours à de telles initiatives ; mais de tels actes n’auront absolument aucun effet sur la volonté de notre peuple », a-t-il affirmé.

Suite à une vague d’attentats similaire à Ahwaz l’année dernière, un groupe de hauts responsables du gouvernement, dont le président Mahmoud Ahmadinejad, avaient insinué que le gouvernement britannique avait quelque chose à voir dans ces attentats qui ont suivi un soulèvement populaire dans cette région instable, des dizaines de personnes ayant été tuées ou blessées lors de celui-ci. Londres a nié à plusieurs reprises son implication dans ces événements.

En novembre, le chef des renseignements du pays a déclaré à la presse que Téhéran avait finalement la preuve de la responsabilité du Royaume-Uni dans les attentats d’octobre.

Gholam-Hossein Mohseni-Eje’i, un religieux chiite radical qui est à la tête de la redoutée police secrète, le ministère des Renseignements et de la Sécurité, a annoncé que toutes les personnes impliquées dans les attentats de novembre avaient été arrêtées et avaient des liens directs avec la Grande-Bretagne.

« Tous les individus derrière les attentas et les troubles d’Ahwaz ont été identifiés et arrêtés. Les plaintes contre certains d’entre eux, déposées par le ministère des Renseignements et de la Sécurité, ont été renvoyées à la justice et se situent à leur stade final », a déclaré Eje’i.

« Certaines des personnes arrêtées sont toujours à la disposition du ministère des Renseignements pour de nouveaux interrogatoires », a affirmé le chef des renseignements.

« Certains de ces réseaux ont des liens directs avec des éléments étrangers dont le gouvernement britannique », a-t-il ajouté.

L’Iran a également reproché au Canada sa responsabilité dans une autre vague d’attentats à Ahwaz plus tôt l’année dernière. Téhéran n’a produit encore aucun document permettant de prouver ces accusations contre Londres et Ottawa.

La chaîne télévisée Al-Manar, dirigée par le Hezbollah libanais, a rapporté que les attentats visaient le président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Le reportage affirme qu’après avoir appris la possibilité d’attentats, Ahmadinejad avait annulé son voyage.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous