IranDroits de l'hommeAvocats et intellectuels sous surveillance

Avocats et intellectuels sous surveillance

-

Le Monde, 29 septembre – Par Marie-Claude Decamps – Abdolfattah Soltani est encore un peu pâle – 219 jours de prison, dont plus de 40 en isolement total, laissent des traces – mais plus que jamais décidé à continuer son combat pour les droits de l’homme en Iran. Un combat de chaque jour, mené uniquement sur le terrain « légal », explique cet avocat réputé, proche collaborateur du Prix Nobel de la paix Shirin Ebadi. Aux yeux des autorités, il a eu le « tort » de défendre des cas sensibles. Entre autres, il a été l’avocat de la famille de Zarah Kazemi, la journaliste irano-canadienne morte sous les coups en prison en 2003, ou encore celui de plusieurs opposants.

Le choix de ses clients, défendus souvent sans honoraires, a, semble-t-il, irrité le gouvernement iranien. Arrêté en juillet 2005, Abdolfattah Soltani a été accusé d' »insultes envers le régime » et de « propagande ». Des accusations très vagues auxquelles a été ajoutée celle d' »espionnage ». Sous le coup d’une condamnation à cinq ans de prison, l’avocat, en liberté sous caution depuis le printemps, a fait appel. Mais de son passage dans la section spéciale 209 à la prison d’Evin, à Téhéran (« On n’existe plus, on n’a plus ni droits ni visites »), il tire des conclusions alarmantes sur un régime qui se « radicalise, dit-il, surtout vis-à-vis des intellectuels et des juristes ». Déjà, la mise en détention, pendant quatre mois, de l’essayiste Ramin Jahanbegloo, arrêté en mai, avait laissé craindre un nouveau durcissement. A présent, les autorités envisageraient une nouvelle disposition contre les intellectuels et les journalistes, passibles d’être accusés d' »espionnage » s’ils fréquentent trop les médias étrangers.

« Il n’y a pas de réelle violence, mais des pressions continues. La liberté de pensée est partout mise sous tutelle, même dans l’édition : il y a plus de 3 000 livres prêts à être publiés qui n’ont pas reçu l’autorisation. Une catastrophe pour les éditeurs ! », raconte le sociologue Jalai Pour.

L’université n’est pas épargnée. Chaque année, des centaines de jeunes diplômés préfèrent prendre le chemin de l’exil. En juin et juillet dernier, 45 professeurs « rebelles » ont même été contraints de prendre leur retraite anticipée. « Ils m’ont conseillé de ne plus parler aux étrangers sans autorisation et m’ont dit : « Toi aussi, tu perdras ton travail si tu continues » », confie un éminent religieux qui enseigne à l’université. Et cet homme courageux d’ajouter : « Ce n’est pas la prison qui m’effraie. J’en ai déjà fait dix-huit mois… C’est plutôt l’accident de voiture impromptu, un soir… Car cela aussi arrive en Iran. »

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous