IranDroits de l'hommeRusso, présidente d’Alcatel-Lucent, ne fera pas d’affaires avec l’Iran

Russo, présidente d’Alcatel-Lucent, ne fera pas d’affaires avec l’Iran

-

Reuters, Paris – De Astrid Wendlandt – Patricia Russo, présidente du groupe franco-américain récemment fusionné Alcatel-Lucent, n’aura pas le droit, en tant que citoyenne américaine, de faire des affaires avec l’Iran, a-t-elle annoncé vendredi.

Elle n’a cependant pas précisé si cela causerait des problèmes pour sa société basée à Paris qui entretient de longues relations commerciales avec l’Iran.

Cette compagnie française a conclu la modernisation des réseaux télécoms de Téhéran dans un contrat signé en 2001, a créé le premier réseau Internet haut débit ADSL en Iran et fournit des systèmes de communication pour des usines de gaz dans le pays.

« La loi m’interdit de faire des affaires en Iran », a déclaré Mme Russo lors d’une conférence de presse à Paris à l’occasion du premier jour de coopération entre les deux sociétés en tant que groupe fusionné.

« Très clairement, nous devons respecter la loi américaine s’appliquant aux citoyens américains, et ceux-ci ne peuvent pas faire d’affaires dans les pays sanctionnés par les Etats-Unis », a ajouté Patricia Russo.

L’Amérique appelle le Conseil de Sécurité de l’ONU à imposer des sanctions contre l’Iran en raison de son refus de stopper ses travaux d’enrichissement d’uranium, processus pouvant servir à fabriquer du combustible pour des centrales nucléaires ou du matériel pour des têtes nucléaires.

« Si Alcatel poursuivait activement ses relations commerciales avec l’Iran, cela pourrait créer des tensions entre les USA et la France au moment où les Etats-Unis tentent d’inciter ce pays à soutenir la campagne visant à imposer des sanctions contre l’Iran », a affirmé Antonia Handler Chayes, professeur à la Fletcher School of Law and Diplomacy de Boston et ancienne sous-secrétaire de la Force aérienne américaine sous le mandat de Carter.

Lucent a signé avec le gouvernement américain de nombreux contrats de défense et d’autres contrats classifiés, ce qui inquiète particulièrement les sénateurs pour des raisons de sécurité nationale.

La commission de l’investissement étranger aux Etats-Unis (CFIUS) a recommandé au président George W. Bush d’approuver l’acquisition de Lucent par Alcatel mais avec l’application d’un certain nombre d’accords.

Un d’entre eux consiste à ce que le gouvernement puisse réexaminer le contrat dans le cas où la société ne se soumettait pas concrètement aux conditions de sécurité.

Cela lui permettrait de « réviser toutes recommandations soumises au président », a déclaré la Securities and Exchange Commission américaine le 20 novembre.

Certains avocats américains ont affirmé vendredi qu’ils ne pensaient pas que la fusion entre Lucent et Alcatel et la nationalité de Patricia Russo ne puissent créer de problèmes mais ils ont toutefois suggéré que les deux sociétés restent prudentes.

Le département juridique d’Alcatel-Lucent n’était pas disponible vendredi pour faire des commentaires.

« Alcatel ne peut se servir d’elle pour faire des affaires en Iran », a déclaré vendredi un professeur de droit international qui n’a pas souhaité être identifié.

Il a avancé qu’Alcatel-Lucent allait probablement s’entendre sur une forme quelconque de structure qui ferait en sorte qu’elle (Patricia Russo) n’ait rien à voir avec les transactions avec l’Iran.

Un avocat de New York, spécialiste du droit international des affaires, et qui a également refusé d’être identifié, a déclaré : « Il existe des moyens légaux leur permettant de traiter avec l’Iran, par l’intermédiaire d’une filiale par exemple ».

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous