IranDroits de l'hommeIran/nucléaire: progrès de l'Iran dans l'enrichissement, d'après l'AIEA

Iran/nucléaire: progrès de l’Iran dans l’enrichissement, d’après l’AIEA

-

AFP, Vienne, 15 mai – Des inspecteurs de l’AIEA ont pu constater que l’Iran avait fait des progrès dans l’enrichissement de l’uranium, lors d’une visite le week-end dernier au centre nucléaire de Natanz (centre), a-t-on appris mardi de sources diplomatiques à Vienne.

Les Iraniens « accélèrent les rotations de certaines centrifugeuses » – les machines pour enrichir l’uranium – et « ils commencent à enrichir au stade industriel », a déclaré un diplomate à l’AFP.
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé en avril que son pays avait atteint une telle capacité.

L’Iran développe ses activités d’enrichissement à une échelle plus vaste que jamais, en faisant fonctionner à plein ses centrifugeuses en batteries, avait auparavant rapporté mardi le New York Times, citant l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

L’Occident soupçonne Téhéran, qui dément, de vouloir se doter de l’arme atomique sous couvert d’un programme nucléaire civil.

Les Nations unies ont adopté deux séries de sanctions pour l’amener à suspendre l’enrichissement, mais sans résultat. L’uranium enrichi actuellement à Natanz devrait subir un enrichissement ultérieur pour être éventuellement utilisé dans une bombe nucléaire.

Le directeur de l’AIEA, Mohamed Elbaradei, déclare au quotidien américain que « le but de la suspension – qui consiste à empêcher d’obtenir le know-how (de l’enrichissement) dans une perspective de non-prolifération – est dépassé par les faits ».

Comme l’Agence n’est pas « en mesure de vérifier la nature pacifique du programme nucléaire iranien » tant que son enquête n’aura pas été achevée, « le but devrait être d’empêcher les Iraniens de passer à une production au stade industriel », selon lui.

Les représentants de l’AIEA ont procédé dimanche à une inspection annoncée au dernier moment des installations nucléaires iraniennes à Natanz, après en avoir été empêchés fin avril. Ils ont constaté que les centrifugeuses fonctionnaient à plein rendement, produisant du combustible nucléaire, selon des diplomates à Vienne.

L’Iran avait d’abord fait fonctionner les centrifugeuses à bas régime, car beaucoup se cassaient, ce qui limitait la production d’uranium enrichi, d’après ces sources.

L’uranium utilisé dans les réacteurs civils est faiblement enrichi (autour de 5%), tandis que celui destiné aux armes nucléaires doit atteindre le niveau d’au moins 90%.

Cependant, d’après un diplomate suivant de près le dossier, les Iraniens n’ont pas encore complètement maîtrisé le processus complexe de l’enrichissement: « Ils ont encore des problèmes, comme celui de de faire marcher les centrifugeuses sur une longue durée », selon lui.

D’après lui, 1.600 de ces machines tournent à Natanz, où une « cascade » de 164 centrifugeuses est ajoutée environ tous les dix jours.

Téhéran veut dans un premier temps faire fonctionner 3.000 centrifugeuses – ce qui théoriquement pourrait permettre de construire une bombe atomique par an – avant d’installer jusqu’à 54.000 centrifugeuses.

Les Etats-Unis demanderont de nouvelles sanctions contre l’Iran faute d’un gel de ces activités d’ici la réunion du G8 en juin, a indiqué le numéro trois de la diplomatie américaine Nicholas Burns cité par le New York Times.

L’AIEA doit présenter ses constatations dans un nouveau rapport qui doit être remis au Conseil de sécurité de l’ONU la semaine prochaine, normalement le 23 mai au plus tard.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous