Iran and its NeighboursIrakL'Irak, thème de discussions entre les États-Unis et l'Iran

L’Irak, thème de discussions entre les États-Unis et l’Iran

-

USinfo, Washington, 15 mai – Par David Shelby – Ces discussions font suite aux échanges qui ont eu lieu à Charm-el-Cheikh lors de la récente Conférence des voisins de l’Irak.

À la suite du bref entretien qu’ont eu de hauts responsables américains et iraniens lors de la Conférence des voisins de l’Irak qui s’est tenue les 3 et 4 mai à Charm-el-Cheikh (Égypte), Washington et Téhéran sont convenus d’organiser des discussions au niveau des ambassadeurs à propos de la situation en Irak.

Qualifiant cet accord de « suivi logique » aux entretiens qui ont eu lieu à Charm-el-Cheikh, le porte-parole adjoint du département d’État, M. Tom Casey, a expliqué, le 14 mai, à l’occasion d’un exposé à la presse : « Ainsi qu’ils l’ont affirmé par le passé, les Iraniens disent encore qu’ils souhaiteraient jouer un rôle constructif et contribuer au rétablissement de la stabilité en Irak. Pour notre part, à la lumière de ce qui s’est passé à la conférence de Charm-el-Cheikh, nous voulons donner à cette proposition une chance de se vérifier. »

Ces discussions, ont précisé de hauts responsables de la Maison-Blanche et du département d’État, ne porteront que sur des questions liées à l’Irak.

Au cœur des débats de la Conférence de Charm-el-Cheikh figuraient les actions que les voisins de l’Irak pouvaient prendre pour favoriser le rétablissement de la stabilité dans ce pays. Les États-Unis avaient alors exhorté ses voisins, notamment l’Iran, à renforcer la sécurité de leurs frontières, à refuser d’aider les milices se trouvant en Irak et à endiguer le flot d’armes et de militants qui s’y introduisaient. Selon M. Casey, ces sujets figureront également au centre des discussions prévues entre les États-Unis et l’Iran.

C’est l’ambassadeur en Irak, M. Ryan Crocker, qui représentera les États-Unis.

M. Casey a fait savoir que le président Bush avait autorisé l’ambassadeur des États-Unis à Bagdad à avoir des contacts avec l’Iran depuis la fin de 2005, M. Zalmay Khalilzad assumant alors ces fonctions.

Si les États-Unis et l’Iran n’entretiennent pas de relations diplomatiques officielles depuis 1979, date à laquelle des militants iraniens ont investi l’ambassade des États-Unis à Téhéran et pris son personnel en otage, les deux pays ont cependant eu des échanges diplomatiques à plusieurs occasions.

M. Casey a indiqué que la réunion, qui devrait se tenir à Bagdad, était semblable aux pourparlers auxquels avaient participé des responsables américains et iraniens à propos de la situation en Afghanistan après le renversement du régime taliban en 2001.

(Les articles du « Washington File » sont diffusés par le Bureau des programmes d’information internationale du département d’Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/)

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous