IranDroits de l'hommeIran-Canada : Pierre Pettigrew durcit le ton dans l'affaire...

Iran-Canada : Pierre Pettigrew durcit le ton dans l’affaire Kazemi mais ne pose aucun geste

-

Presse Canadienne, Ottawa, 31 mars Le ministre des Affaires étrangères, Pierre Pettigrew, a délaissé le vocabulaire diplomatique et a utilisé des mots très durs à l’endroit du gouvernement iranien dans le dossier du meurtre de la journaliste Canado-Iranienne Zahra Kazemi. Le discours musclé du ministre n’était toutefois accompagné d’aucune mesure visant à concrétiser le mécontentement canadien à l’endroit de Téhéran.

Plus tôt aujourd’hui, le médecin iranien Shahram Aazam, qui avait examiné Mme Kazemi dans un hôpital en Iran, avait révélé que celle-ci avait été brutalement torturée, battue et violée. Selon le médecin, qui a obtenu le statut de réfugié au Canada, il est impossible que la journaliste, qui avait été appréhendée après avoir pris des photos à l’extérieur d’une prison, soit morte d’une chute à la suite d’une grève de la faim, comme le soutenait Téhéran.

Selon M. Pettigrew, ces révélations confirment ce que le Canada a toujours maintenu. Il estime que le système judiciaire iranien a échoué dans toutes ses tentatives de faire la lumière sur ce meurtre. Il a accusé l’Iran de contrevenir de façon continue aux droits humains. Il ajoute que la famille de Mme Kazemi et tous les Canadiens veulent des réponses du régime iranien.

Le ministre exclut toutefois la possibilité de rappeler l’ambassadeur canadien à Téhran, expliquant que ce geste avait déjà été posé et que le Canada avait besoin de lui maintenant sur place. Il a par ailleurs révélé que son ministère était au courant depuis quelques mois des révélations du docteur Aazam, des représentants l’ayant rencontré en Suède lorsqu’il a demandé le statut de réfugié au Canada.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous