IranDroits de l'hommeDes officiers des gardiens de la révolution arrêtés pour...

Des officiers des gardiens de la révolution arrêtés pour prostitution d’enfants en Iran

-

Iran Focus, 11 avril – Des autorités gouvernementales et des officiers de la sécurité ont été arrêtés durant des coups de filets dans au moins cinq maisons servant de bordels dans la ville de Néka et ses environs, dans le nord de l’Iran.

Les descentes, menés ces deux dernières semaines, ont démantelé plusieurs réseaux de prostitutions enfantines en maisons closes. De nombreuses filles, à peine âgées de 13 ans, étaient forcées de se prostituer par ces bandes.

Des officiers des forces de sécurité de l’Etat (SSF) et des commandants du corps des gardiens de la révolution, les pasdarans, ont aussi été arrêtés dans les bordels.

Les chefs de plusieurs institutions et services officiels locaux, y compris le chef de la branche de ministère des télécommunications de Neka, figurent parmi les personnes interpellées dans ces coups de filet.

Les jeunes filles ont aussi été arrêtées, risquant une peine de justice.

En août dernier, Atefeh Rajabi, une jeune fille de 16 ans de cette ville, avait été pendue en public pour ce que le juge avait appelé « des actes incompatible avec la chasteté ».

Atefeh était morte devant les habitants de cette ville industrielle près de la mer Caspienne le 15 août, après avoir souffert de violence brutales, d’exploitation et de tortures aux mains des autorités locales y compris certaines de celles arrêtées dans les raids récents.

Quand Iran Focus avait révélé son exécution et les violences dont elle avait été coupable, le gouvernement iranien avait vigoureusement nié cette information comme un « pur mensonge ».

Le juge qui avait ordonné l’exécution a mis la corde au cou d’Atefeh. Il a pour cela reçu une lettre de « félicitations » du gouverneur de la ville, lui rendant hommage pour sa « fermeté ».

Atefeh n’a eu droit à aucun moment à un avocat et sa peine de mort a été confirmée par la cour suprême. Hadji Rezaï, le juge religieux, avait été si ulcéré par « l’insolence » d’Atefeh durant son procès, qu’il avait fait le voyage jusqu’à Téhéran pour convaincre les mollahs de la cour suprême de confirmer cette peine de mort.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous