IranIran (actualité)L’Iran réagit vivement à la réunion d’information de Capitol...

L’Iran réagit vivement à la réunion d’information de Capitol Hill

-

Iran Focus, 13 avril – La presse officielle iranienne a réagi durement à une récente réunion tenue à Washington au Congrès des Etats-Unis par un groupe de politique sur l’Iran, à l’invitation du nouveau caucus sur les droits de l’homme et la démocratie en Iran de la Chambre des représentants.

La radio d’Etat a déclaré dans un commentaire dimanche que « plusieurs personnalités et groupes américains ont tenté d’embellir cette organisation [d’opposition »> et d’en retirer le nom de la liste des organisations terroristes, pour exercer des pressions sur la République islamique d’Iran. Ils veulent utiliser l’OMPI comme d’un instrument contre notre pays, pour servir les buts de l’impérialisme américain. »

Le Comité sur la politique en Iran (CPI), composé d’anciens responsables de la Maison Blanche, du Département d’Etat, du Pentagone, du Congrès, d’experts et d’universitaires, a discuté sur les options qui s’offraient à la politique américaine vis-à-vis du régime religieux, dans une réunion à Capitol Hill mercredi.

Le CPI a appelé l’administration Bush « à fournir un rôle central à l’opposition iranienne pour faciliter le changement de régime ».

La réunion de Capitol Hill a attiré plus de 80 parlementaires, assistants, diplomates étrangers et experts, selon le comité organisateur.

Le Pr. Raymond Tanter, expert sur le Moyen-Orient et ancien membre du Conseil de sécurité national, a prôné une « diplomatie puissante » pour empêcher l’Iran de fabriquer des armes nucléaires. Tout en soulignant l’approche du CPI, il a avancé qu’il était impératif de traiter de manière efficace la question du principal groupe d’opposition iranien, les Modjahedines du peuple d’Iran (OMPI), et de retirer leur nom de la liste des organisations terroristes.

Le Département d’Etat a désigné l’OMPI comme une organisation terroriste en 1997 dans ce que l’administration Clinton qualifiait les efforts de réchauffement des relations avec Téhéran.

La radio a déclaré que « pour retirer l’OMPI de la liste des organisations terroristes, le Département d’Etat a d’abord besoin de préparer le terrain, et il semble qu’il ait chargé le groupe de recherches du CPI de cette sale besogne, sous prétexte de combattre la menace nucléaire iranienne. Ils cherchent à utiliser l’OMPI dans une machination politique, pour créer une occasion de frapper la République islamique d’Iran ».

La télévision d’Etat iranienne a tenu dimanche les mêmes propos. « Un comité politique américain, qui comprendrait des universitaires, a organisé une réunion sur la politique iranienne des Etats-Unis. Dans cette réunion, l’administration Bush a été appelée à retirer l’OMPI de la liste des groupes terroristes. »

Une agence de presse officielle, Fars, publiait une dépêche le même jour : « Le représentant américain Tom Tancredo, membre de la commission des affaires étrangères de la Chambre des Représentants, a déclaré que le nom des Modjahedines du peuple n’a pas été inscrit dans la liste des organisations terroristes parce qu’il aurait prit part à des actes de terrorisme, mais plutôt parce que l’administration Clinton a tenté d’envoyer un geste de bonne volonté à l’Iran dans le cadre de la politique de complaisance. »

Le CPI a appelé l’administration Bush à retirer le nom de l’OMPI de ces listes, afin d’envoyer un message clair à Téhéran, celui que Washington est sérieux quand il parle de soutenir les aspirations démocratiques du peuple iranien.

Le parlementaire démocrate Bob Filner, co-président du Caucus avec son collègue républicain Tom Tancredo, a présidé la réunion d’information au Congrès et déclaré qu’il s’agissait d’une tentative de fournir un espace où les membres du Congrès pourrait apprendre à connaître l’Iran et examiner des options pour faire face aux menaces que Téhéran pose à la région et au monde.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous