IranDroits de l'hommeDes milliers de personnes à la Convention sur l’Iran...

Des milliers de personnes à la Convention sur l’Iran à Washington

-

Iran Focus, Washington, 16 avril – Des Iraniens venus de tous les Etats Unis se sont rassemblés au Constitution Hall ce jeudi 14 avril pour prendre part à la « Convention nationale des Irano-Américains pour un changement démocratique en Iran ».

Les parlementaires Bob Filner, démocrate, co-président du Caucus sur les droits de l’homme et la démocratie en Iran à la Chambre des Représentants, Tom Tancredo, républicain, membre de la commission des affaires étrangères à la Chambre et co-président du Caucus, Dennis Moore, démocrate, Tex Poe, républicain, se trouvaient parmi les orateurs qui ont apporté leur soutien aux efforts du peuple iranien pour se débarrasser du régime des mollahs et le remplacer par un gouvernement démocratique et laïc.

Les messages de soutiens des sénateurs républicains Kay Hutchinson du Texas et James Talent du Missouri ont déclenché des tonnerres d’applaudissements.

D’anciens responsables gouvernementaux, des militants des droits de l’homme et des parlementaires d’autres pays, ont aussi pris la parole à cette convention. On peut citer le Dr. Neil Livingstone, un écrivain et expert en matière de terrorisme basé à Washington, le Pr. Donna Hughes, directrice du département des Femmes à l’université de Rhode Island, et Paul Enzinna, un avocat de l’Etude d’avocats Baker Botts, appartenant à l’ancien secrétaire d’Etat James Baker.

Deux anciens officiers de l’Armée américaine, le colonel Kenneth Candwell et la capitaine Vivian Gembera, avocate de l’armée, qui ont tous deux servi un an en Irak, ont prononcé un discours, comme le député canadien Paul Forseth.

Tous les orateurs ont appelé le gouvernement américain à retirer les Modjahedines du peuple d’Iran (OMPI), le principal groupe d’opposition iranien, de la liste du terrorisme du Département d’Etat. Ils ont été plusieurs à dire que l’étiquette de terroriste était un obstacle majeur à un changement en Iran au moment où le pays est mûr pour ce bouleversement.

La dirigeante de l’opposition Maryam Radjavi s’est adressée en direct à la Convention par un canal satellite vidéo depuis sa résidence en France, au nord de Paris. Elle a appelé tous les Iraniens de diverses religions et tendances politiques à « former une plus grande unité pour réussir à apporter un changement démocratique en Iran ».

Des délégués représentants les communautés iraniennes dans 40 Etats, dont la Californie, le Colorado, le Texas, New York, le New Jersey, le Kansas, le Missouri, la Géorgie, la Floride, le Michigan, la Pennsylvanie et l’Ohio, ont déclaré leur soutien au rejet par Radjavi des options dites de « la complaisance ou la guerre » pour traiter avec l’Iran. Ils ont réaffirmé avec elle que « la seule manière d’apporter un changement démocratique en Iran est de soutenir les efforts du peuple iranien et de sa résistance. »

Le Département d’Etat a mis l’OMPI dans sa liste des organisations terroristes en 1997 dans ce que les autorités de l’administration Clinton ont dit faire partie du réchauffement des relations avec Téhéran.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous