IranIran (actualité)Carte postale électorale d’Iran – Pour le tampon sur...

Carte postale électorale d’Iran – Pour le tampon sur la carte

-

Iran Focus, Machad, 3 juin – Faezeh nous reçoit chez elle. Une petite maison d’un quartier modeste de Machad, construit peu avant la révolution, Kouy-é-Tollab, aux rues droites différentes des ruelles tortueuses de la vieille ville. C’est un trois pièces cuisine qui abrite deux familles. Celle de Faezeh, avec son mari et ses deux enfants, et celle de son beau-frère semblable à la sienne. La cuisine est commune.

Les employés ne roulent pas sur l’or en Iran, loin de là, et leurs journées ressemblent plutôt à un parcours du combattant pour trouver de quoi vivre. Faezeh nous fait asseoir sur le tapis et place devant nous assiettes, couteaux et salières. Au milieu, un saladier avec de petits concombres frais, délicieux en ce moment, mais surtout abordables. Pas d’autres fruits, ils sont beaucoup trop chers.

« Ce n’et pas encore la saison des melons », fait-elle presque en s’excusant. Les melons de Machad, réputés pour leur douceur mielleuse, arrivent en septembre. Les Iraniens sont très friands de fruits qui, il est vrai, ont un goût et un parfum bien différent de ceux insipides des supermarchés européens.

Faezeh rajuste son foulard, et nous sert un thé au samovar électrique. Aujourd’hui elle n’est pas allée travailler à Astan Qods Razavi, la fondation du mausolée de l’Imam Reza, le huitième imam chi’ite, enterré à Machad. La capitale du Khorassan est aussi un centre de pèlerinage qui attire des millions de fidèles. Ils viennent implorer l’Imam Reza pour régler tous les problèmes de la terre, depuis la maladie à la stérilité, en passant par la réussite aux examens ou les problèmes financiers. Et l’on compte bon nombre de miracles…

Ce que l’on compte aussi, c’est la fortune fabuleuse de la fondation, des pièces et des billets déposés dans des troncs, ou des terres, des immeubles et même des entreprises léguées à la fondation. Il s’agit donc d’un étrange conglomérat, aussi étendu que riche et puissant, un des plus important du Moyen-Orient. A sa tête, le mollah Va’ez Tabassi, également représentant du guide suprême, Khameneï, dans cette province de l’est. Sa mauvaise réputation est à la mesure de son compte en banque.

Faezeh regarde les deux pans de son foulard. « Si seulement je pouvais ne porter que ça à la fondation ! Mais on nous oblige à avoir un tchador là-dessus, et je déteste ça. C’est chaud, lourd, encombrant, et je passe la moitié de mon temps à surveiller qu’il ne glisse pas, qu’un cheveu ne sorte pas du foulard qui est en dessous et qui m’étrangle tant il est serré. J’en ai assez de ces règles vestimentaires, j’en ai assez de ces salaires de misère. »

Faezeh touche environ 150.000 toman par mois. Le kilo de viande est à 5000 tomans. On peut faire le calcul. « Il faut payer le loyer, les charges, la nourriture hors de prix, les études des enfants. On ne s’en sort pas. » Son mari Abbas est professeur dans un lycée, « mais il travaille aussi dans un garage le soir ». On compte peu de gens qui n’aient pas deux emplois.

« Moi je vais aller voter. J’y suis obligée. J’ai besoin d’un tampon sur ma carte d’identité, sinon j’aurai de graves problèmes pour garder ma place. Mais je voterai blanc. Plein de gens vont faire comme moi. Il faut que ça s’arrête !» souffle-t-elle

Si l’abstention semble la candidate favorite de ces élections, le vote blanc est juste derrière, pour la minorité qui devra se déplacer aux urnes. Les votes blancs avaient remporté un franc succès lors des dernières législatives.

« A la fondation, on sait tout sur la corruption de la direction. On sait bien que Va’ez Tabassi et son fils Nasser ont détourné des sommes faramineuses. On nous jette des miettes en guise de salaire. Mais Tabassi, ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le Sultan du Khorassan ! »

« Oui, fait-elle en hochant la tête, il faut que ça s’arrête. Et s’ils ne le font pas, c’est la jeunesse qui s’en chargera. »

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous