IranIran (actualité)Iran: les huit soldats britanniques vont être jugés

Iran: les huit soldats britanniques vont être jugés

-

AFP

TEHERAN – Les huit soldats britanniques arrêtés lundi par l’Iran sur le Chatt al-Arab et détenus en un lieu tenu secret vont être poursuivis en justice pour être entrés illégalement dans les eaux territoriales iraniennes, a indiqué mardi la chaîne de télévision iranienne en arabe Al-Alam.

« Ils vont être poursuivis pour être entrés illégalement dans les eaux territoriales iraniennes; ils étaient un kilomètre à l’intérieur des eaux iraniennes », a rapporté cette chaîne satellitaire de la télévision d’Etat citant des sources militaires iraniennes. Selon ces dernières, les huit membres de la Royal Navy ont eux-mêmes reconnu se trouver dans les eaux iraniennes.

Les gardes-côtes irakiens s’apprêtaient pour leur part mardi à reprendre contact avec la partie iranienne pour tenter d’obtenir la libération par l’Iran de ces huit soldats britanniques dont les embarcations ont été saisies dans le Chatt al-Arab. « Je vais reprendre contact ce matin avec les forces britanniques en attendant de pouvoir me mettre en rapport avec la partie iranienne en vue d’obtenir la libération des huit soldats britanniques », a déclaré le général Ali Hammadi, chef des gardes-côtes dans le sud de l’Irak. « Nous espérons résoudre le problème rapidement », a-t-il ajouté.

Le bureau du général Hammadi a indiqué lundi soir avoir été sollicité par l’armée britannique, qui contrôle le sud de l’Irak, pour intervenir auprès de la partie iranienne en vue d’obtenir la libération des huit soldats. Un premier contact a pu être établi. Selon le général Hammadi, les soldats britanniques étaient en train de « contrôler, du côté irakien du Chatt al-Arab, des embarcadères utilisés pour la contrebande d’armes, lorsque leurs embarcations ont dérivé pour entrer dans la partie iranienne » de l’embouchure.

Le Chatt al-Arab, confluent du Tigre et de l’Euphrate long de 200 km, qui se jette dans le Golfe, constitue dans sa partie sud, la frontière naturelle entre l’Irak et l’Iran. La ligne de la frontière court le long de la ligne la plus profonde des eaux, appelée Tawleg. La marine iranienne a intercepté lundi les trois embarcations entrées, selon elles, dans les eaux territoriales de l’Iran.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous