IranIran (actualité)Iran - Les candidats à la présidentielle : Mohammad...

Iran – Les candidats à la présidentielle : Mohammad Bagher Ghalibaf

-

Iran Focus

AGE : 43 ans

POSTE : Ancien chef de la police et haut commandant des gardiens de la révolution

CARRIERE :
Mohammad-Bagher Ghalibaf est un des cinq candidats, sur les huit de cette présidentielle, à être issu du commandement des gardiens de la révolution, les pasdarans.

Ghalibaf, ancien commandant au sein des forces de l’Air des pasdarans, a délaissé son poste de chef de la police, les Forces de sécurité de l’Etat, pour se lancer dans la course présidentielle.

Il a été à la tête de l’Armée de l’Air des Pasdarans jusqu’en juin 2000, puis a été nommé à la direction de la police.

Ce général des gardiens de la révolution a dans un premier temps été considéré par certains politiciens de l’aile dure comme un candidat plus chanceux que les autres pasdarans en lice. Mais ses efforts pour attirer les jeunes électeurs en étalant ses talents d’aviateurs, en se rasant la barbe et en enfilant des costumes dernier cri, ont fondu comme neige au soleil quand ses rivaux ont publié une lettre qu’il avait adressée avec 23 autres commandants des pasdarans au président Khatami sortant en juillet 1999, l’exhortant à « user de tous les moyens possibles » pour réprimer les manifestations étudiantes en faveur de la démocratie qui secouaient le pays, sinon « ils s’en chargeront eux-mêmes ».

Dans une autre de ses lettres en 1997, Ghalibaf et 32 autres hauts commandants des pasdarans rendaient hommage à Mohsen Rezaï pour ses « services rendus à l’islam et à l’Imam Khomeiny » après son départ de l’armée idéologique de Khomeiny pour occuper un poste au sommet de l’exécutif sous le mandat de Rafsandjani.

Les critiques s’interrogent sur sa « transformation » en l’espace d’une nuit, rappelant son passé noir et son recours fréquent à la violence contre les protestations, jusqu’à ses derniers jours dans la police.

Plusieurs de ses discours prononcés récemment dans les universités à travers l’Iran ont rencontré une opposition très ferme des étudiants qui l’ont copieusement sifflé et hué. Il a été plusieurs fois interrompu il y a peu dans une intervention à l’université d’Ilam (ouest d l’Iran) aux cris de « assassin de la cité universitaire, qu’as-tu fait de ta conscience, qu’as-tu fait de ta conscience ? »

Les étudiants qui protestaient évoquaient le soutien public de Ghalibaf aux forces de sécurité de l’Etat qui avaient attaqué une cité universitaire de Téhéran et où un étudiant avait été tué en étant défenestré.

Cette attaque avait déclenché des émeutes dans les grandes villes du pays pendant une semaine.

Des attaques similaires contre d’autres universités, réunions sociales, et des descentes dans les domiciles privés de la population rendent la tâche particulièrement ardue pour Ghalibaf qui veut attirer la jeunesse, soit plus des deux tiers de la population.

Sur ses ordres, la police a mené des raids dans des quartiers pour confisquer des antennes satellites, interdites en Iran. Beaucoup de gens disent que sous Ghalibaf, les forces de sécurité ont arrêté et tabassé tous ceux qui faisaient campagne pour un changement durable dans la société. De nombreux étudiants militants ont également « disparus » à son époque, mais on estime généralement qu’ils ont été arrêtés et emprisonnés, ou même pire.

Les critiques montrent enfin Ghalibaf du doigt pour sa répression récente de ceux qui « violent » les lois de la théocratie sur le Web. Les arrestations de Webloggers sont légions, et certains sont toujours en prison accusés d’avoir écrit des textes critiquant le guide suprême du régime, l’ayatollah Ali Khameneï.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous