IranIran (actualité)Iran – Les candidats à la présidentielle : Mohsen...

Iran – Les candidats à la présidentielle : Mohsen Rezaï

-

Iran Focus

AGE : 50 ans

POSTE : Secrétaire du Conseil de discernement des intérêts de l’Etat, ancien commandant en chef des gardiens de la révolution

CARRIERE :
Le général Mohsen Rezaï a été commandant en chef du corps d’élite des Gardiens de la révolution, les pasdarans, de 1981 à 1997. Les pasdarans et en particulier leur force Qods (Jérusalem), ont pour charge de « libérer Jérusalem en passant par Bagdad », alors que les forces armées régulières du pays sont purement chargées de défendre le pays des agressions extérieures.

Il est actuellement Secrétaire du Conseil de discernement des intérêts de l’Etat.

Mohsen Rezaï possède une des biographies les plus bizarres, et pourtant typiques, de l’élite du régime religieux. Issu d’un milieu pauvre rural dans le sud-ouest de l’Iran à Masjed Soleiman, Rezaï est devenu un des personnages les plus redoutés de l’Iran sous la poigne de fer des mollahs. Il s’est débarrassé de son étrange prénom Sabzevar, pour en adopter un plus commun, Mohsen. Au milieu des années 1970, il adhère à un petit groupe intégriste qui prône l’opposition armée au chah.

Quand le clergé arrive au pouvoir en 1979, Rezaï devient un des fondateurs de l’armée idéologique des mollahs, les gardiens de la révolution ou pasdarans. Il en est d’abord le chef des renseignements, puis endosse le commandement en chef de tout ce corps. La cruauté sans rivale dont il fait preuve avec les opposants du régime religieux et son dévouement total à l’idéologie de Khomeiny en fait un commandant militaire idéal pour la théocratie naissante.

Rezaï a joué un rôle clé dans la mise en place de l’appareil du régime iranien pour mener des attentats terroristes à l’étranger. Il est directement impliqué dans la préparation et l’exécution de certains des plus grands attentats commis par Téhéran, comme l’attentat au camion piégé contre le QG des Marines à Beyrouth qui a fait 242 morts, et l’attentat à la bombe contre le centre de la communauté juive de Buenos Aires en 1994, qui a tué 86 personnes.

On le considère dans certains milieux comme un proche de l’ancien président et favori de la présidentielle, Hachemi Rafsandjani, et certains analystes voient en lui son cheval de Troie de qui se désistera à la dernière heure en faveur de Rafsandjani pour donner au vieux religieux de 70 ans une chance de s’assurer davantage de voix.

IL L’A DIT :
« Je me considère de la nouvelle droite et même plus à droite que beaucoup de mes collègues. »
(Agence de presse officielle IRNA, 26 mars 2005)

« (Le second mandat du président Khatami) a été marqué par une diplomatie soumise, des opportunités manquées et des concessions unilatérales en échanges d’intérêts financiers minimes. »
(Journal Entekhab, 27 avril 2003)

« Je suis préoccupée par l’avenir de la république islamique, parce que la pauvreté et la drogue sont en hausse dans tout le pays. Nous ne pouvons plus mentir à la population, parce que les gens en ont conscience et comprennent parfaitement de quoi il s’agit. »
(Agence de presse officielle ISNA, 6 juin 2005)

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous